En Haute-Marne

25 octobre 2016 15:45; Act: 25.10.2016 16:31 Print

Un autre site nucléaire à deux pas de Bure?

GRAND EST - À 30 km du site d'enfouissement des déchets nucléaires de Bure (Meuse), Gudmont-Villiers (Haute-Marne) pourrait accueillir une base de transit de déchets radioactifs.

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Le cas de Gudmont-Villiers (NDLR: à 140 km au sud de la frontière luxembourgeoise) et son usine tour de passe-passe vient tout récemment de démontrer combien les élus locaux et ceux de la communauté de communes du bassin de Joinville-en-Champagne ne maîtrisaient en rien le projet de l'industriel Derichebourg», a dénoncé le Cedra dans un communiqué. Le 30 septembre, la société Derichebourg a présenté le projet de création d'une installation de tri, traitement et conditionnement de déchets peu radioactifs, sur le terrain privé d'une ancienne scierie, à quelques kilomètres du village.

«Nous ne déposerons pas de dossier si nous sentons une vraie réticence de la part de la population», a assuré d'emblée Silvine Thoma, responsable communication de l'industriel. «Les déchets seront juste reconditionnés pour faire baisser les volumes, avant d'être envoyés dans les poubelles de Soulaines-Dhuys et de Morvilliers!» a fustigé Michel Marie, un des porte-parole du Cedra. Ils devraient en effet être acheminés vers ces deux sites de stockage situés dans l'Aube et gérés par l'Andra (Agence nationale de gestion des déchets nucléaires).

«Il existe des amalgames avec le projet Cigéo alors que ce n'est pas le même niveau de déchets et pas la même finalité», a-t-on pondéré à la communauté de communes, chargée de réaliser une étude d'impact socioéconomique du projet. La faisabilité de celui-ci reste également suspendue à une étude scientifique, demandée par Derichebourg avant de déposer une demande d'autorisation d'exploitation. La multiplication de ce type de projet pourrait conduire à l'établissement d'une «jungle nucléaire en Champagne», a aussi redouté le Cedra.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 25.10.2016 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent nous faire creuver dans l'Est visiblement ! Faut pas laisser faire

Les derniers commentaires

  • Jean le 25.10.2016 16:25 Report dénoncer ce commentaire

    Ils veulent nous faire creuver dans l'Est visiblement ! Faut pas laisser faire