Nucléaire à Cattenom

18 juin 2013 10:24; Act: 18.06.2013 11:42 Print

La Grande Région se prépare à un accident

CATTENOM - La troisième phase de l'exercice transfrontalier de gestion de crise est prévue le 25 juin prochain. Le Luxembourg y participera.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Alors que la centrale nucléaire de Cattenom a subi lundi son troisième incident en moins de deux semaines, la phase 3 de l'exercice transfrontalier de gestion de crise va se lancer très prochainement.

Un exercice grandeur réelle «qui a toujours été prévu à cette date», assure le service presse du gouvernement grand-ducal contacté par L'essentiel Online. Prévu du 25 au 28 juin, il tombe à point nommé après les incendies de ces derniers jours. Cette phase qui vise à coordonner les services du Luxembourg, la Lorraine, la Sarre, la Rhénanie-Palatinat et la Belgique, s'axe sur la gestion de crise post-accidentelle.

Expertise demandée

Les deux premières phases avaient simulé un accident de moyenne ampleur qui a contaminé l'environnement et qui pourrait entrainer la dégradation du cœur nucléaire jusqu'à sa fusion. La dernière fois que la Grande Région a vécu un tel événement, c'était à l'Institut national des radioéléments de Fleurus en Belgique en 2006 (accident classé niveau 4 sur 7). Les résultats seront communiqués lors d'une conférence de presse à Metz, le 28 juin.

Les récents événements à Cattenom sont largement commentés dans la Grande Région. Déi Gréng ont demandé ce mardi une nouvelle expertise, par un organe indépendant, de la centrale française. L'expert Dieter Majer, qui avait travaillé sur le stress-test post-Fukushima en 2011, a notamment expliqué que cet incendie était dû à un défaut d'alimentation qui pourrait cacher un plus gros problème. L'Autorité de sûreté nucléaire a quant à elle pointé du doigt des défauts dans sa rapidité de maintenance.

(JV/L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Bon voyage le 18.06.2013 12:51 Report dénoncer ce commentaire

    tant qu'il en est encore temps car après ce sera une zone interdite comme tchernobyl. D'ailleurs c'est pour cela que les banques quittent le Luxembourg pour aller en Asie ... et vous noterez qu'elle ne partent pas en Suisse ... là-bas le problème ce sont les inondations des vallées avec la fonte des glaces!

  • ceraphyn le 18.06.2013 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    Pas de panique: comme dans le cas de Tchernobyl, le nuage radioactif s'arrêtera à la frontière. Pour la distribution des pilules diode (efficaces?), c'est pareil: nous, nous n'en recevons pas parce que situés trop loin de la zone à risque (1 km trop loin, exactement).

  • Domi le 09.07.2013 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Vous luxembourgeois d'ou provient votre electricité. Des lecteurs lectrices peuvent me répondre . Merci.

Les derniers commentaires

  • Domi le 09.07.2013 19:24 Report dénoncer ce commentaire

    Vous luxembourgeois d'ou provient votre electricité. Des lecteurs lectrices peuvent me répondre . Merci.

  • Geronimo le 20.06.2013 07:22 Report dénoncer ce commentaire

    De toute façon, il est plus que temps de passer à autre chose que le nucléaire. Je vous signale que l'uranium n'a pas plus de réserves mondiale que le pétrole, voire moins. 2036, c'est à peu près la date d'épuisement des réserves mondiales. C'est le moment ou jamais d'investir dans la recherche, sans compter les emplois que cela créerait. Et puis les déchets ont une période si longue, que c'est le temps qui nous sépare de maintenant et de la fin de la préhistoire ! Ce sont des dizaines de milliers de générations d'humains qui vont devoir se coltiner nos m**des. Notre époque sera haïe!

  • Geronmo le 20.06.2013 07:08 Report dénoncer ce commentaire

    L'éolien ne suffirait pas, encore moins le solaire. Par contre, investir dans le solaire au milieu du Sahara, est loin d'être aussi bête ! Le Luxembourg est riche il doit en profiter, pour acheter maintenant son autonomie là-bas. Et puis, même si le nucléaire semble irremplaçable pour l'instant, c'est pas une raison pour utiliser une centrale 2 à 3 fois plus longtemps que ce pour quoi elle a été prévue ! C'est comme une voiture, si on fait 600 000 km avec, on est presque surs de l'accident.

  • et moi et moi le 19.06.2013 21:21 Report dénoncer ce commentaire

    moi j'adore le Nutella, je vais au McDo assez souvent, j'ai du wifi plein la maison, je roule vite en moto (je fais pas le plein au Lux), je me bat 2 fois par semaine, des fois je fais du vélo sans casque, j'aime les barbecues et je bosse a Cattenom! je vais mourir bientôt? par contre je fume pas :)

  • L. le 18.06.2013 22:41 Report dénoncer ce commentaire

    Que de commentaires stériles et puérils..."fermez les centrales nucléaires" laissez moi rire!Pour le remplacer par quoi de durable?l'éolien...pour après entendre dire "ça défigure nos paysages".Arrêtons de vendre de l'électricité au Luxembourg dirais-je aussi stérilement.