Radar près de Trèves

26 septembre 2017 18:34; Act: 26.09.2017 18:35 Print

6 500 conducteurs flashés en quatre jours

WITTLICH - La semaine dernière, la police de Trèves a placé son redoutable «radar remorque» sur l'autoroute A1. Un nombre impressionnant de véhicules ont été flashés.

storybild

Le radar était installé dans une zone de travaux. (photo: L'essentiel/Vitronic)

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

La police allemande est visiblement satisfaite de son nouveau «radar remorque». De jeudi à dimanche, l'engin installé dans un chantier sur l'A1, à hauteur de Wittlich, a flashé près de 6 500 véhicules, selon les chiffres communiqués par la police de Trèves.

Le «record» a été enregistré vendredi en début de soirée: un automobiliste a été contrôlé à 207 km/h, au lieu des 80 km/h autorisés à cet endroit. L'homme a écopé d'une amende de 600 euros, d'un retrait de deux points sur son permis et d'une interdiction de conduite de trois mois. Au total, près d'un millier de conducteurs ont été sanctionnés d'une interdiction temporaire de conduite, après avoir dépassé les 121 km/h.

Bientôt au Luxembourg

Le «radar remorque» est utilisé depuis le mois d'avril dans la zone couverte par la police de Trèves. Le Luxembourg devrait bientôt disposer d'un appareil similaire. Début mai, le ministère des Transports a confirmé que ce radar «semi-mobile» serait mis en place dans les grands chantiers du Grand-Duché.

Pour rappel, le «radar remorque» fonctionne sans personnel. Le détecteur de vitesse est monté dans une cage en acier disposée sur une remorque. Un agent de police amène le dispositif à un endroit précis avec un véhicule et le radar fonctionne en parfaite autonomie durant une semaine maximum.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JeanAiMarre le 26.09.2017 18:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne pompe a fric ...

  • HELMUTHEIMAT le 26.09.2017 18:46 Report dénoncer ce commentaire

    Les radars, comme on nous dit souvent sont placés à des endroits accidentogènes. 6500 flashés en 4 jours et par contre combien d'accidents à ce même endroit?

  • Danton le 27.09.2017 06:39 Report dénoncer ce commentaire

    Impossible de mieux prouver que les limites de vitesse et les radars sont totalement inutiles pour la securite des citoyens.

Les derniers commentaires

  • Park le 27.09.2017 14:46 Report dénoncer ce commentaire

    @helmutheimat un seul accident avec décès suffit à justifier l'emplacement à cet endroit accidentogène

  • LeScribe le 27.09.2017 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Plus on avance plus on recule au niveau de nos libertés! Nos pays deviennent de plus en plus des Etats policiers. Le droit de mourir sur les routes sera bientôt totalement interdit!

  • aussi une vérité le 27.09.2017 11:27 Report dénoncer ce commentaire

    D'abord on installe un chantier bidon pour faire traire par après les automobilistes. Un chantier en règle devrait aussi avoir des ouvriers.

  • taz red le 27.09.2017 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la reponse est dans la question..

  • The rebel le 27.09.2017 10:18 Report dénoncer ce commentaire

    On ne peut pas dire qu'on ne le voit pas :-)

    • @The Rebel le 27.09.2017 11:00 Report dénoncer ce commentaire

      Quand tu l'as vu c'est trop tard :-)