3e incident en 10 jours

17 juin 2013 18:32; Act: 17.06.2013 22:31 Print

Cattenom signalée à l’Autorité de sûreté

CATTENOM - Un nouvel incident survenu à la centrale nucléaire la semaine dernière a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires (INES) qui en compte 7.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

«Cet événement n’a eu aucune conséquence sur la sûreté des installations, ni sur l’environnement», assure l'administration des services de secours luxembourgeoise lundi soir. Même si le pire a été évité et que l’unité de production n°4 était en arrêt programmé depuis le 9 février 2013, l'incident qui s'est produit à la centrale nucléaire de Cattenom est loin d'être anodin.

Une erreur de configuration a été constatée sur la commande qui permet de réguler l'eau borée. À savoir que le bore est l'élément naturel utilisé dans les réacteurs pour réguler ou stopper la réaction en chaîne au sein du réacteur (voir encadré). Les quatre vannes situées sur les réservoirs d'eau borée sont en principe accessibles à deux endroits différents: depuis un tableau dans des locaux électriques et la salle de commandes.

La configuration rétablie

Or, dans le cas du réacteur n°4, les équipes ont constaté le 13 juin que les commandes étaient uniquement accessibles depuis le tableau électrique. «La remise en configuration de la commande de ces vannes a été réalisée dès la détection de cet écart», garantit le gouvernement luxembourgeois dans un communiqué de presse ce lundi. Il s'agit du 3e incident en 10 jours.

L'évènement a été déclaré à l'autorité de sûreté nucléaire (ASN) au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires (INES). Cette échelle compte huit niveaux de gravité notés de 0 à 7. Pour rappel, l'évènement qui s'était produit à Fukushima avait d'abord été placé au niveau 4 de l'INES. Le septième et dernier niveau, correspondant aux accidents de gravité majeure lui a ensuite été attribué.

(lb/ L'essentiel Online)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • thierry le 17.06.2013 23:12 Report dénoncer ce commentaire

    voilà une chaîne de commentaire va apparaître pour encore rien dire d'intéressant ... puffff

  • Vince le 18.06.2013 07:03 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez Messieurs les journalistes d'effrayer la population sans raison. Niveau 1 = Anomalie. 100 Cas par an en France. Même pas un incident. S'informer avant d'informer...

  • patchwork le 18.06.2013 08:47 Report dénoncer ce commentaire

    Cette centrale est alarmante. Et dire qu'on nous a fait croire qu'elle serait démantelée : entre la peste et le choléra, pauvres de nous :(

Les derniers commentaires

  • vincent soubeyran le 18.06.2013 11:47 Report dénoncer ce commentaire

    risques majeurs à long terme, coûts cachés depuis le début de l'ère nucléaire et pour les générations futures.. il faut commencer à arrêter le nucléaire, civil et militaire.. en attendant, une bonne décision serait de rendre et déclarer le luxembourg zone dénucléarisée, en commençant par supprimer toute importation d'électricité nucléaire.. vini

  • L. le 18.06.2013 11:28 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup de commentaires par des personnes qui ne connaissent absolument rien aux classements INES... et encore moins à tout ce qui gravite autours de la sûreté nucléaire...Coupon l'espace d'une journée l'alimentation de votre petit confort et voyons le résultat.

  • pied de vigne le 18.06.2013 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Jusqu'au jour où...

    • Nina le 18.06.2013 11:27 Report dénoncer ce commentaire

      Hey, pied de vigne c'est mon deuxième prénom!!!

  • Elie le 18.06.2013 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Niveau 1 = anomalie pas incident ! On est très loin d'un risque majeur. Transmettez les bonnes informations SVP.

  • anne le 18.06.2013 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    ils vont la fermer quand cette salopperie, quand tout le pays sera invivable, bandes d'incapables, on se demande à quoi sert cette unité de sécurité