Manifestation en Lorraine

21 décembre 2017 15:39; Act: 22.12.2017 10:37 Print

Des agriculteurs en colère ont sillonné Metz

METZ - Une centaine d'agriculteurs ont manifesté jeudi dans la capitale lorraine à l'appel de la FDSEA pour dénoncer leur faible niveau de revenus.

storybild

Des remorques, chargées de foin et de sapins de Noël, ont été entourées de pancartes révélant «les mauvaises notes», accordées aux banques, services de l'État, acheteurs et grande distribution. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

Les manifestants ont distribué, via des pancartes, des «mauvaises notes» à l'État, aux banques, à la grande distribution et aux groupes laitiers. Les manifestants, venus en deux convois de 55 tracteurs au total, se sont rassemblés devant la préfecture pour rappeler que l'élevage et les productions végétales ont «entamé, avec la médiocre moisson 2017, une troisième année de crise».

«Tout le monde gagne sa vie, sauf nous. Bien sûr, des choses sont faites pour le moyen et le long termes avec les états généraux de l'alimentation, mais le président Macron n'a rien prévu pour le court terme», a expliqué le président de la FDSEA de Moselle, Jean-Marc Breme. «Les paysans, c'est pas des sous-Français, on attend de la réactivité», a-t-il ajouté.

0/10 pour les «bons à rien»

Le président (LR) de la région Grand Est, Jean Rottner, est venu à la rencontre des manifestants, ainsi que le président (UDI) du conseil départemental de la Moselle, Patrick Weiten. Des remorques, chargées de foin et de sapins de Noël, ont été entourées de pancartes révélant «les mauvaises notes», accompagnées de commentaires, accordées aux banques, services de l'État, acheteurs et grande distribution.

«C'est très dur pour les agriculteurs en ce moment et les notes sont sévères pour l'administration et pour nos filières en amont et en aval», a commenté M. Breme. La grande distribution, qui doit «arrêter de tondre» les agriculteurs, recueille 3/10, ainsi que la coopérative laitière Sodiaal sommée de «donner du beurre» aux éleveurs. La direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt, qualifiée de «bons à rien», obtient 0/10 et le Crédit agricole, 2/10, tout comme l'Agence de l'eau. La meilleure note, 5/10, échoit à la coopérative céréalière Lorca à qui la FDSEA demande davantage de «transparence».

(L'essentiel/afp)