Nucléaire à Bure

04 mars 2018 12:45; Act: 04.03.2018 21:14 Print

Quatre blessés très légers lors d'échauffourées

BURE - Un gendarme et trois opposants au projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure ont été légèrement blessés dimanche lors de brefs affrontements.

storybild

Le projet de site d'enfouissement des déchets nucléaires est source de tension sur le terrain. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet

Un gendarme et trois opposants au projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse) ont été légèrement blessés dimanche lors de brefs affrontements aux abords du bois Lejuc, évacué il y a dix jours, a indiqué la préfecture. «Il y a un blessé léger du côté des gendarmes, une légère blessure à la cuisse après avoir tenté de franchir une clôture, et trois blessés très légers du côté des manifestants, ce sont des écorchures», a précisé la préfète de la Meuse, Muriel Nguyen, lors d'un point presse à Bure.

Au lendemain d’échauffourées dans la même zone samedi, «environ 150 militants radicaux, cagoulés, masqués et munis de pierres, de bâtons, de boucliers» ont repris dimanche à la mi-journée la direction du bois Lejuc et «s'en sont pris très violemment aux forces de l'ordre», a-t-elle ajouté. Des véhicules de la gendarmerie ont été caillassés, «des vitres ont été brisées», a détaillé la préfète. Les gendarmes mobiles ont fait usage de gaz lacrymogène pour repousser assez rapidement les opposants vers une route départementale, a constaté une journaliste de l'AFP. Ils ont alors tenté d'ériger une barricade, avant d'être tous redirigés vers le village de Mandres-en-Barrois d'où ils étaient partis.

Huit personnes interpellées

Huit personnes non identifiées ont été interpellées pour «participation sans arme à un attroupement après sommation de se disperser» et certains «pour violences aggravées», a-t-on appris auprès du parquet de Bar-le-Duc. «Le week-end se termine sans débordement majeur, les échauffourées ont été beaucoup plus limitées que lors des manifestations précédentes», a souligné Mme Nguyen. «Un dispositif de sécurisation adapté sera maintenu dans la durée, il est évolutif, préventif, réactif», a-t-elle précisé.

Samedi après-midi, des affrontements, sans incident grave, avaient déjà eu lieu entre les forces de l'ordre et environ 300 manifestants (400 selon les organisateurs) lorsque le cortège s'est approché du bois Lejuc, épicentre de la contestation au projet Cigéo d'enfouissement des déchets nucléaires français les plus radioactifs. Un arrêté préfectoral avait interdit toute manifestation dans la zone. Ce site, vaste de 221 hectares, a été retenu par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) pour y procéder à des forages exploratoires avant de déposer en 2019 une demande d'autorisation formelle de création du site de stockage des déchets nucléaires.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sagga le 04.03.2018 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo á la nouvelle ZAD !

  • Claude le 04.03.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors sénateur innocent ''toujours le silence '''sur ça ''!!

  • Jojo L. le 04.03.2018 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ils ne font pas un site d'enfouissement nucléaire quelque par autour de Paris ??? Là ont verraient s'ils serraient d'accord , mais non il faut mettre cela a une certaine distance pour protéger ces messieurs .

Les derniers commentaires

  • Jojo L. le 04.03.2018 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ils ne font pas un site d'enfouissement nucléaire quelque par autour de Paris ??? Là ont verraient s'ils serraient d'accord , mais non il faut mettre cela a une certaine distance pour protéger ces messieurs .

  • Sagga le 04.03.2018 13:49 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo á la nouvelle ZAD !

  • Claude le 04.03.2018 13:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    alors sénateur innocent ''toujours le silence '''sur ça ''!!