ArcelorMittal Florange

04 juillet 2017 17:03; Act: 04.07.2017 17:32 Print

Pollution à l'acide: une enquête a été ouverte

THIONVILLE - Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Thionville, après que de l'acide utilisé à ArcelorMittal Florange a été déversé dans le crassier de Marspich.

storybild

Accusé, ArcelorMittal envisage de déposer plainte. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Une enquête préliminaire est ouverte pour atteinte à l'environnement, confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire», a indiqué Christelle Dumont, la procureur du parquet de Thionville, ajoutant qu'aucune autre information ne serait communiquée. L'ouverture de cette enquête fait notamment suite à des révélations d'un employé d'un sous-traitant d'ArcelorMittal chargé de transporter l'acide servant à décaper l'acier jusqu'à un centre de recyclage. Il aurait été contraint, affirme-t-il, de déverser l'acide directement dans le crassier de Marspich, qui présente une perméabilité avec les cours d'eau de la région.

«Il y a bien eu des déversements d'acide, mais on en ignore encore l'importance», a expliqué plus tôt dans la journée Michel Liebgott, président de la communauté d'agglomération du Val de Fensch, à l'issue d'une réunion avec les maires de Florange et d'Hayange ainsi qu'avec la direction d'ArcelorMittal. La communauté d'agglomération «poursuit ses investigations sur les rivières adjacentes au crassier, afin de déceler toutes traces éventuelles de pollution pouvant nuire à son réseau hydrographique», a-t-il été précisé plus tard dans un communiqué.

De son côté, ArcelorMittal - qui envisage de porter plainte - a nié toute responsabilité dans ces «prétendus versements», et ordonné l'ouverture d'une enquête interne «pour faire toute la lumière sur les faits».

(L'essentiel/AFP)