CGT en Moselle

21 février 2011 17:40; Act: 21.02.2011 17:55 Print

Le syndicat jugé trop proche du FN est suspendu

La CGT a annoncé lundi la suspension du syndicat des agents territoriaux de Nilvange en raison de la présence interne d'un représentant du Front national aux prochaines élections cantonales.

Une faute?

«Les idées du FN n'ont pas leur place dans la CGT» a déclaré l'organisation syndicale. C'est pour cette raison que son syndicat des agents territoriaux de Nilvange, en Moselle-Nord, a été suspendu en raison de la présence dans ses rangs de Fabien Engelmann, secrétaire général engagé sur une liste du Front National pour les élections cantonales.

«Ces dernières semaines, le secrétaire général du syndicat CGT des agents territoriaux de la mairie de Nilvange a fait connaître publiquement sa récente adhésion au Front national et sa candidature sous cette étiquette aux prochaines élections cantonales», explique la CGT des services publics dans un communiqué diffusé lundi. «Dans une interview publiée sur un site internet, dans laquelle il se prévaut de son appartenance à la CGT, il défend les thèses du FN sur la préférence nationale, sur l'immigration comme cause du chômage et contre la régularisation des sans-papiers», poursuit la fédération.

Selon la fédération, la majorité des adhérents du syndicat de Nilvange ont refusé de désavouer leur secrétaire général, ce qui a conduit la CGT, «sur la base des statuts confédéraux et fédéraux, la suspension immédiate de l'affiliation du syndicat de Nilvange à la Fédération».

La direction fédérale se réunira en avril pour «statuer sur la situation de ce syndicat et les sanctions définitives à prendre». Selon la CGT, la «dissolution» du syndicat est possible, «dans l'hypothèse où un syndicat ne pourra d'ici là être reconstruit sur des bases conformes aux valeurs et orientations de la CGT, avec les syndiqués qui désapprouvent la dérive actuelle».

(L'essentiel Online/jv)