Proche de Gerard Lopez

07 février 2017 19:52; Act: 08.02.2017 09:25 Print

Huit ans de prison pour l'enlèvement de Mexy

MEXY - L'homme jugé responsable du rapt de Stéphanie Turci, une amie de l'homme d'affaires luxembourgeois, Gerard Lopez, a été condamné mardi par le tribunal de Nancy.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
op Däitsch
Sur ce sujet

Présenté comme une figure du grand banditisme en France, Marc Bertoldi, 46 ans, a été condamné mardi à 8 ans de prison et 300 000 euros d'amende par le tribunal de Nancy pour l'enlèvement en 2014 d'une amie de l'homme d'affaires luxembourgeois Gerard Lopez, propriétaire du LOSC. Son nom était déjà apparu dans un spectaculaire vols de diamants pour un montant de quelque 38 millions d'euros commis en 2013 à l'aéroport de Bruxelles.

Marc Bertoldi avait été arrêté en novembre 2016 et mis en examen pour enlèvement et extorsion en bande organisée, et association de malfaiteurs. Il était soupçonné d'avoir orchestré le rapt de Stéphanie Turci en juin 2014. La jeune femme, amie de Gerard Lopez, avait été enlevée par un commando armé en juin 2014 à son domicile de Mexy, à la frontière luxembourgeoise. Cousin par alliance de la jeune femme, Marc Bertoldi aurait organisé l'enlèvement pour extorquer de l'argent à Gerard Lopez, avant de lui même libérer la jeune femme 72 heures plus tard, se faisant passer pour son sauveur.

À la barre, il a clamé son innocence, et expliqué qu'il avait seulement servi d'intermédiaire entre les ravisseurs et l'homme d'affaires luxembourgeois. Les ravisseurs «voulaient trois millions d'euros pour Stéphanie», et «j'espérais récupérer deux millions derrière pour ce que j'ai fait», a-t-il expliqué, selon un compte rendu du Républicain lorrain. C'est finalement 300 000 euros que M. Bertoldi a récupéré au Luxembourg auprès de M. Lopez. Le procureur, Mathieu Fohlen, avait requis 6 ans de prison et 300 000 euros d'amende contre M. Bertoldi. Cinq autres hommes étaient accusés d'avoir participé à l'enlèvement. Deux d'entre eux ont été relaxés, et les autres ont écopé de peines allant de 1 à 4 ans de prison.

(L'essentiel/AFP)