Réfugiés en Moselle

26 septembre 2016 13:09; Act: 26.09.2016 15:00 Print

Le camp de migrants de Metz sera démantelé

METZ - La Ville de Metz et la préfecture de Moselle ont annoncé lundi matin le démantèlement prochain d'un campement de fortune de 200 migrants à Metz.

Sur ce sujet
Une faute?

«La situation telle qu'elle est ne peut pas perdurer, tant en termes de sécurité que d'accueil», a estimé le préfet de Moselle, Emmanuel Berthier, expliquant que les personnes seraient soit relogées dans des hébergements d'urgence, soit renvoyées vers les pays où elles ont déposé leur première demande d'asile. Le campement de fortune est situé sur le parking d'un dispositif de premier accueil (DPA) à la périphérie du centre-ville de Metz.

Ce parking accueille régulièrement des campements de fortune, a rappelé le maire de Metz, Dominique Gros (PS): 800 personnes en 2013, 400 en 2014. Lors du dernier démantèlement l'été dernier, 160 personnes avaient été relogées. Mais il s'était progressivement reconstitué depuis la mi-août comptant aujourd'hui près de 200 personnes. «On ne démantèle pas un camp sans trouver de solution», a souligné Dominique Gros en jugeant la situation actuelle «inacceptable».

L'annonce intervient alors que le président François Hollande a promis lundi matin à Calais que le camp de migrants de la «jungle» où s'entassent entre 7 000 et 10 000 migrants, serait très bientôt démantelé «complètement, définitivement». Le préfet de Moselle a par ailleurs indiqué qu'une centaine de migrants de Calais serait accueillie dans le département après le démantèlement de la «jungle».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • jako le 26.09.2016 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On en loge 200 et 1000 arrivent etc. On ferme les frontières quand? De quel droit ces gens sont-ils sur le territoire? Qui les prend en charge et à quel coût? C'est un pur délire tout ça!!!!

  • Chris le 26.09.2016 14:43 Report dénoncer ce commentaire

    Même si voir ces personnes dans ces conditions si précaires choque, je ne me sens néanmoins par responsable de leur situation, ni prêt à financer leur séjour sur notre territoire. Par contre j'ai encore vu hier soir sur Metz un homme à priori français qui tentait de conserver sa dignité tout en passant de poubelle en poubelle pour trouver un peu de nourriture, sans faire la manche. De quelle aide bénéficie-t'il et qui se soucit de son sort ?

  • John le 26.09.2016 14:36 Report dénoncer ce commentaire

    Mouais enfin, quand on passe de l'autre coté de la Moselle le long de la promenade, on peut voir que la Moselle est devenue un vrai dépotoir au niveau de ce camp de fortune. Maintenant, avons-nous les moyens de tous les accueillir ? je ne pense pas, et l'on devrait déjà faire en sorte de s'occuper des sans-abris existants.

Les derniers commentaires

  • oups le 27.09.2016 11:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pk le gouvernement laisse venir tant de migrants , s'ils n'ont pas des endroits ou les loger ? Surtout les enfants me font de la peine

  • jehovah le 27.09.2016 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    considerer comme sûr ! alors que font ils ici , pas d'allocs et ils repartiront vite ! soyez en sûr .....

  • Temple Romaine le 27.09.2016 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Combien de migrants sont réellement arrivés en Moselle, combien ont eu droit à un logement et combien de nos SDF ont eu un lieu pour dormir l'hiver dernier ? J'estime que ces jeunes migrants devraient être dans le pays et aider à combattre l'ennemi au lieu de le fuir, faire comme nos parents et grands-parents pendant les 2 dernières guerres, ils ont combattu et la France a été délivré en grande partie grâce à eux, nous ne serions plus français, s'ils ne l'avaient pas fait !

  • shooter le 26.09.2016 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    merci à vous

  • shooter le 26.09.2016 23:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je vous souhaite jamais de devoir fuir votre maison, voir mourir vos proche et devoir tout quitter à cause de la guerre

    • Temple Romaine le 27.09.2016 08:48 Report dénoncer ce commentaire

      C'est ce que nos parents et grands-parents ont fait pendant la guerre et ils ont combattu pour la France, leur pays, alors que les migrants qui, pour la plupart sont jeunes, fuient leur pays, appelons les choses par leur nom "ils désertent"....