Tout près du Luxembourg

08 octobre 2021 12:30; Act: 08.10.2021 13:49 Print

360 000 euros de cocaïne saisis sur l'E411

HABAY/MULHOUSE - Un Albanais résidant en Alsace a été arrêté par la police belge sur l'autoroute E411 alors qu'il faisait route vers le Luxembourg. Il transportait 2 kg de cocaïne.

storybild

Deux kilos de cocaïne très pure ont été découverts le long de l'E411 dans une voiture française en provenance des Pays-Bas.

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire ne nous dit pas s'il avait l'intention de passer par le Luxembourg pour faire le plein, mais un Albanais résidant à Mulhouse a pris des risques inconsidérés pour transporter de la drogue depuis les Pays-Bas. Arrêté en janvier 2021 sur l'autoroute E411 à hauteur de Rulles dans la commune belge de Habay, cette homme de 37 ans risque jusqu'à 20 mois de prison et 16 000 euros d'amende.

L'Avenir Luxembourg évoque cette affaire, ce vendredi 8 octobre 2021, dans ses pages et ce qui semble avoir surpris lors de son audition au tribunal correctionnel d'Arlon, «c'est bel et bien la pureté de la cocaïne transportée». Selon le quotidien régional belge, les deux kilogrammes de cocaïne étaient purs à 86%. À 80 euros le gramme, la masse totale retrouvée aurait pu rapporter... 360 000 euros!

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Qui Cherche Trouve le 08.10.2021 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    C'est juste l'allumette visible qui se tient debout au dessus d'un immense iceberg immergé

  • Scarface le 08.10.2021 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ha ben pour info, je ne pense pas que les traders cockés du Kirchberg prennent de la coke coupée à 80% avec des benzodiazépines et du verre pilé au quartier gare…non non non!

  • Immo Lux le 09.10.2021 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    L'immobilier Lux a des acheteurs donc....Les autres, bossez bien, une cage à poules contre des dettes toute la vie vous attend.

Les derniers commentaires

  • LuxThill le 09.10.2021 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’en est 1 parmi des centaines. Une bataille perdue d’avance, surtout que beaucoup de personnes parmi le gratin de société, en sont consommateurs. Eux ont le pouvoir, mais be veulent pas que ca s’arrête. De temps en temps, l’arrestation d’un pauvre petit dealer, histoire de faire croire qu’on fait quelque chose.

  • Que la vérité le 09.10.2021 11:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’argent facile pour certains et la vie compliqué absurde chère et dur dur pour d’autres gens qui travaille dur pour rien avoir à la fin…!!

  • Asad le 09.10.2021 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    Les maisons à Wiltz sont construites avec l'argent de la vente de produits en poudre.

  • Immo Lux le 09.10.2021 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    L'immobilier Lux a des acheteurs donc....Les autres, bossez bien, une cage à poules contre des dettes toute la vie vous attend.

  • Bernard le 08.10.2021 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a que ça qui marche.... pourquoi aller bosser au lux

    • Tapis le 08.10.2021 20:59 Report dénoncer ce commentaire

      On peut bosser et réussir...

    • L'appat du gain le 09.10.2021 06:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Tapis, peut-être qu'on peut bosser et réussir, mais avec la stigmatisation de personne non vacciner il va y'avoir beaucoup plus de trafic en tout genre vue que certains risques de perdre leur emploi