France/Grand Est

09 juin 2019 20:15; Act: 09.06.2019 20:26 Print

400 kg de drogue saisis, un routier incarcéré

METZ - Près de 400 kilos de méthamphétamines ont été saisis par la douane dans un camion et le chauffeur, un Espagnol, a été incarcéré dimanche.

storybild

67 paquets, pesant 391,24 kilos ont été saisis par les douaniers, intrigués qu'une remorque frigorifique transporte des palettes d'encadrements de porte. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

«C'est un coup extrêmement significatif porté à ce trafic par la douane», a souligné auprès de l'AFP Jean Richert, vice-procureur au parquet de la Juridiction interrégionale de Nancy (Jirs). Mercredi, la brigade de surveillance des douanes de Lons-le-Saunier (Jura) avait découvert, dans un camion circulant sur l'A39, «des emballages thermo-soudés contenant des cristaux qui répondaient positivement au test de la méthamphétamine», a relaté la Jirs.

Au total, «67 paquets», pesant 391,24 kilos ont été saisis par les douaniers, intrigués qu'une remorque frigorifique transporte des palettes d'encadrements de porte. Le chauffeur espagnol, âgé de 42 ans, a été mis en examen dimanche pour «importation en bande organisée de stupéfiants, transport, détention, acquisition non autorisée de stupéfiants, importation en contrebande de marchandises dangereuses et association de malfaiteurs».

«Pas au courant de ce qu'il y avait dans son camion»

Il a été placé en détention provisoire. Lors de ses auditions, il a expliqué qu'il «était chargé de transporter son chargement d'Espagne en Allemagne» et «qu'il n'était pas au courant de ce qu'il y avait dans son camion», selon la Jirs. L'enquête a été confiée à la Direction centrale de la police judiciaire.

«La totalité des saisies d'amphétamines et de méthamphétamines pour l'année 2018, tous services confondus, était de 237 kilos», est-il rappelé dans un communiqué de la Jirs.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ladeux le 10.06.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    400kg contre les tonnes qui transitent tous les jours...

  • prout2000 le 10.06.2019 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut pas toucher à cette drogue de synthèse, à moins de vouloir perdre ses dents et de vouloir avoir des trous dans le visage . Quelle horreur.

  • ITA le 10.06.2019 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plus grande partie des fois les chauffeurs savent très bien ce qu’ils transportent, mais parfois ils sont utilisés à leur insue et victimes eux aussi d’un vaste reseau qui se fichent totalment de ce qui pourrait arriver aux routiers, et cela m’énèrve vraiment !

Les derniers commentaires

  • ladeux le 10.06.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    400kg contre les tonnes qui transitent tous les jours...

  • Abalus le 10.06.2019 11:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ita si tu parles des expéditeurs peut-être mais un chauffeur arrive et t le charge et il part mais ne vérifie jamais toute les palettes pour pas dire colis à l’intérieur

  • prout2000 le 10.06.2019 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faut pas toucher à cette drogue de synthèse, à moins de vouloir perdre ses dents et de vouloir avoir des trous dans le visage . Quelle horreur.

  • ITA le 10.06.2019 08:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La plus grande partie des fois les chauffeurs savent très bien ce qu’ils transportent, mais parfois ils sont utilisés à leur insue et victimes eux aussi d’un vaste reseau qui se fichent totalment de ce qui pourrait arriver aux routiers, et cela m’énèrve vraiment !