Grand Est

04 août 2020 17:40; Act: 05.08.2020 09:28 Print

500 personnes à une fête dans une forêt en Moselle

WALSCHEID - Les gendarmes ont mis fin à une fête sauvage dans la forêt, à Walscheid, dans la nuit de samedi à dimanche. Près de 500 personnes s'étaient rassemblées.

storybild

La fermeture des boîtes donne lieu à de plus en plus de fêtes clandestines. (photo: AFP/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les fêtes illégales se multiplient malgré l'épidémie, et surtout en forêt... La semaine dernière, un rassemblement de 1 000 personnes dans la forêt d'Abreschviller a nécessité l'intervention des forces de l'ordre. Ce week-end, une rave a été organisée dans la forêt de Walscheid, au sud de la Moselle, avec près de 500 personnes.

Les forces de l'ordre ont été prévenues par des riverains ayant entendu les fêtards dans la forêt. Hélicoptère, équipe cynophile, 30 militaires, les gendarmes ont été déployés en nombre pour procéder à l'évacuation des participants qui s'est terminée dans la journée de dimanche. Les derniers fêtards ont même quitté les lieux lundi matin, a indiqué Le Républicain Lorrain. Les organisateurs seront convoqués devant la justice.

Aucune personne n'a été interpellée mais l'ensemble du matériel audio a été confisqué. Les organisateurs avaient prévu un véritable «mur du son». Par contre plusieurs infractions routières, interdictions de circulation sur des voies forestières, conduites addictives ont été relevées par la gendarmerie.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @@@ le 04.08.2020 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour des fêtards ça sort les gros moyens mais quand les gens du voyage débarquent sur ta propriété y a personne...

  • josephine le 05.08.2020 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    encore le Grand Est :((

  • Datt Stënkt le 04.08.2020 17:51 Report dénoncer ce commentaire

    il y a plein d'animaux dans la forêt, il ne faut pas les déranger

Les derniers commentaires

  • Pierre le 06.08.2020 10:13 Report dénoncer ce commentaire

    C’est de la pure chicane, comme on ne peut être infecté en plein air, même à une distance de 0,5 m.

  • Bon sens le 05.08.2020 17:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudra encore qu’on aille aider le grand-est . Peut-être faut que la France prenne un peu ses responsabilités. Masque seulement obligatoire il y a 10 jours... vont devenir rouge fluo!!

  • realite le 05.08.2020 17:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si c’était 500 gens du voyage ils seraient encore dans la forêt

  • NONO le 05.08.2020 16:52 Report dénoncer ce commentaire

    Il aurait fallu autoriser exceptionnellement la chasse de nuit cette fois-ci :-)

  • Amendes plus dissuasives le 05.08.2020 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    Tant que les amendes ne sont pas conséquentes pour les organisateurs de ces fêtes illégales( faute de pouvoir verbaliser les autres ) ce genre d'incivilité va continuer... et en plus on parle du respect de l'écologie = de la nature, de notre environnement ( les jeunes qui militent pour l'écologie et leur avenir ?! ). ... les animaux nocturnes doivent bien être perturbés avec ces fêtes dans les forêts !