En Belgique

29 novembre 2020 12:08; Act: 30.11.2020 19:38 Print

500 personnes réunies contre le couvre-​​feu

LIÈGE - Des centaines de personnes se sont rassemblées contre le couvre-feu, samedi soir à Liège. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

Sur ce sujet
Une faute?

Une vingtaine de personnes ont été arrêtées samedi soir après une marche qui a rassemblé 500 manifestants à Liège (est de la Belgique) contre le couvre-feu nocturne instauré pour enrayer la pandémie de coronavirus, a annoncé dimanche la police locale.

Vers 22h15, durant le couvre-feu qui s'étend en Wallonie de 22h à 6h du matin, la police a stoppé l'avancée des manifestants encore dans la rue et procédé à leur identification.

Environ 400 procès verbaux étaient en cours de rédaction dimanche matin. «Toutes les personnes identifiées seront verbalisées», a souligné la police.

Au sein du cortège qui dénonçait «l'atteinte aux libertés» que constitue le couvre-feu, la police a arrêté et placé en garde à vue cinq personnes pour troubles à l'ordre public et douze pour avoir tenté de forcer un barrage. Deux autres ont été arrêtées pour rébellion armée et une pour dégradation volontaire.

Plusieurs blessés

La police a fait état de quatre blessés dans ses rangs, tandis que trois manifestants ont affirmé avoir été blessés selon les médias locaux. Parmi les dégradations, les forces de l'ordre ont notamment relevé des tags sur des arrêts de bus et des barrières de tramway renversées.

La Belgique, un des pays les plus touchés au monde par la pandémie de Covid-19, a annoncé vendredi soir la poursuite du confinement partiel mis en place fin octobre, tout en autorisant la réouverture des commerces, à partir de mardi.

La fermeture des bars, des restaurants et des cafés, l'obligation de travailler à domicile lorsque cela est possible, la limitation des contacts sociaux et le couvre-feu nocturne restent en vigueur jusqu'à nouvel ordre.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Soyez contre la propagande féministe ! le 29.11.2020 17:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le covid résout le problème des pensions ainsi que de ma surpopulation! Ils ont raison de manifester

  • anonyme le 29.11.2020 15:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    impeccable il est temps

  • Welcome le 29.11.2020 20:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien de choquant, il en a bien plus dans un Train avec moins d’espace en heures de pointes...

Les derniers commentaires

  • luxo le 30.11.2020 10:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas qu’il n’y pas de manifestation contre le couvre-feu au Luxembourg. Pourtant se n’est pas en se promenant dans les rues après 23h que l’on propage ou attrape le virus , mais plutôt dans les restaurants avant cette heure et dans les magasins. La fermeture des bars, des supermarchés, des magasins ou l’interdiction de se déplacer en SUV peut se comprendre en période de pandémie, mais pas celles de faire du sport ou de se promener dans des rues désertes.

  • bonsens le 30.11.2020 09:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ceux-là ne vont certainement pas se faire vacciner car ils sont contre la société et veulent infecter les gens qui travaillent. Voila le problème à venir, les pestiférés

    • LeLogique le 01.12.2020 07:22 Report dénoncer ce commentaire

      pas faux, à mon avis

  • ItsMe le 30.11.2020 09:35 Report dénoncer ce commentaire

    Je veux bien porter le masque dès que je suis dans un bâtiment (car il protège aussi d'autres maladie comme la grippe etc.), je veux bien arrêter de faire la bise/serrer la main (après tout ce n'est pas un contact physique indispensable) par contre la liberté de me déplacer, ça je ne suis pas prêt à y renoncer !

  • maskarade le 30.11.2020 09:26 Report dénoncer ce commentaire

    et les manifestations à paris avec plus que 40000 de personnes la semaine passée. on en parle?

  • Stop popu le 30.11.2020 06:52 Report dénoncer ce commentaire

    @tres souvent censure Si cocher une case c est trop compliqué pour vous je ne sais pas que qu on peut faire pour vous aider. Moi je ne trouve pas cela tres contraignant en fait. Et arrêtez de croire qu il suffit de le dire pour le faire on les trouve ou les infirmières et infirmiers et autre docteurs. On claque des doigts et ça apparaît ? Il faut être un peu sérieux deux minutes. Et arrêter la démagogie et les discours populistes comme le votre