En Moselle

18 mai 2019 19:12; Act: 18.05.2019 19:20 Print

90% des routes pourraient revenir à 90km/h

MOSELLE - Suite aux annonces du Premier ministre, Patrick Weiten, le président du conseil départemental, a indiqué que seuls «10% des routes devraient rester à 80 km/h».

storybild

Les décisions de revenir à 90 km/h sur les routes secondaires en Moselle seront prises avec les équipes en charge des routes au conseil départemental. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Premier ministre français Edouard Philippe a ouvert la voie jeudi à un assouplissement par l'Assemblée nationale de la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires, une mesure impopulaire dont il a été l'initiateur et considérée comme l'un des détonateurs de la crise des «gilets jaunes». La règle de principe demeurerait au niveau national, mais les présidents de conseils départementaux auraient le pouvoir de relever la vitesse maximale sur certains tronçons, quitte à en assumer les conséquences en matière de sécurité routière.

En Moselle, Patrick Weiten, le président du conseil départemental, a indiqué à France Bleu Lorraine Nord que «90%, c'est grosso modo le pourcentage de routes départementales qui pourraient repasser à 90 km/h et 10% qui resteraient à 80 km/h». Patrick Weiten a précisé que les décisions seront prises avec les équipes en charge des routes au conseil départemental.

À noter que la mortalité routière a baissé en 2018 en France, mais elle est repartie à la hausse sur les premiers mois de 2019.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Full-Ice le 18.05.2019 22:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis de toute façon rester à 90, plus facile à gérer en passant d’un pays à l’autre. Mais sage décision de le rendre de nouveau officiel. Vivement que l’autoroute repasse à 130!!

  • fabilux le 19.05.2019 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    que d'argent perdu....encore!!!

  • Pro 90 le 19.05.2019 07:59 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis pour les 90. Nous espérons revenir sur les 90, les panneaux 80 sont finalement de l'argent perdu. Comme quoi ils auraient écouté les citoyens AVANT changement ils n'auraient pas eu se problème.

Les derniers commentaires

  • luxo le 20.05.2019 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas parce que la France abandonne cette mesure que nous ne pouvons pas l’appliquer au Luxembourg. Chez nous les distances sont plus courtes et nos routes plus sinueuses avec beaucoup plus de voitures. Le 110 sur nos autoroutes serait également le bienvenu.

  • luxo le 20.05.2019 11:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce n’est pas un problème car les vélos roulent à 30 ou 40

  • luxo le 20.05.2019 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même si le 90 est autorisé sur certaines routes, il ne faut pas remplacer les panneaux 80 . Qui deviennent une vitesse conseillée. Mais verbalisation au dessus de 90km/h . Ainsi fini les discussions « je roulait juste au dessus ou je ne peut pas conduire les yeux rivés sur le compteur »

  • patdevelours le 20.05.2019 11:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis pour qu il n y ait aucune limitation de vitesse.pourquoi 90 et pas 130?

  • Fabroo le 20.05.2019 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    C'est justement cette situation hybride 80/90 qui va être dangereuse. Entre ceux qui rouleront à 80 en zone 90 et les pressés et/ou intolérants derrières ça promet...