France/Grand Est

27 juillet 2017 08:55; Act: 27.07.2017 10:21 Print

«Ce que j'ai déversé était bien fluo et acide»

FLORANGE - Si ArcelorMittal assure qu'il n'y a pas eu de pollution dans un crassier mais uniquement de la boue versée, l'employé «lanceur d'alerte» publie une nouvelle vidéo.

Sur ce sujet

L'histoire du crassier de Marspich, près de Florange en Moselle, est loin d'être terminée et a même pris il y a quelques heures une tournure nouvelle. Alors qu'une enquête a été ouverte par le parquet de Thionville et qu'ArcelorMittal s'est défendu mardi de toute pollution, l'employé qui a lancé l'alerte a décidé de parler à visage découvert dans une vidéo relayée par le Républicain Lorrain.

L'homme, qui travaillait pour une société de sous-traitance, avait affirmé début juillet avoir été contraint de déverser dans ce crassier de l'acide, utilisé pour décaper l'acier au lieu de le transporter jusqu'à un centre de recyclage. Dans cette nouvelle vidéo, il réitère ses propos: «Ce qui a été déchargé est fluo et acide (...) Je l'ai ressenti, ça me démange toujours sur le ventre».

«Je ne veux pas d'argent»

«Ce que l'on voit dans la vidéo publiée il y a quelques semaines est un mélange de boues d'hydroxyde de fer qui contient du chlorure et qui est légèrement acide par nature», avance de son côté le sidérurgiste. «À l'avant et à l'arrière de mon camion, il y avait des plaques "matière corrosive" et "matière polluante"», réagit le chauffeur routier. Selon lui, les disques donnés en fin de mission d'intérim sont introuvables, «posez-vous la question», lance-t-il à la caméra.

«Je ne veux pas d'argent, juste que vous marquiez noir sur blanc ce que vous avez déversé (...) Je ne suis qu'un petit maillon de la chaîne mais je veux garder ma dignité envers mes enfants», conclut-il, ému. La Communauté d'agglomération du Val de Fensch (CAVF), qui regroupe dix communes dont Florange et Hayange, avait annoncé le 18 juillet qu'«aucune trace significative d'acide» n'avait été trouvée dans des prélèvements effectués.

(Nicolas Chauty/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Latina le 27.07.2017 10:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo a cet homme qui au moins est honnête envers les gens au contraire de la société!!!!!!!!

  • Frisquounette le 27.07.2017 09:52 Report dénoncer ce commentaire

    C'est du MittalDry ca à la couleur de l'acide, ca a l'odeur de l'acide, mais c'est de l'acide bio

  • Paulo Felix le 27.07.2017 10:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il devrait y avoir plus de gens avec le courage de dénoncer ces pratiques. Um grand Monsieur.

Les derniers commentaires

  • Claude le 29.07.2017 12:33 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'est pas chimiste et je doute qu'il soit capable d'identifier réellement un acide... surtout un acide "fluo" ??? ce qui n'existe pas dans ces métiers là où l'acide chlorhydrique utilisée pour décaper l'acier est brun et revendu à Solvay qui le purifie. Il est donc plus intéressant de le vendre que de s'en débarrasser. Donc cette histoire est bizarre...

  • jack le 28.07.2017 10:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il transporter des matières chimiques, il est chauffeur professionnel, il doit avoir une licence ADR pour rouler un véhicule transportant des matière dangereuses et il doit savoir les codes sur les plaques situé à l avant et à l arrière du véhicule. donc connaître sont chargement, et pour les disques qu'il ne retrouve pas cela me fait in peu rire car il y a pu de disque mais une carte conducteur.

  • Jenn le 28.07.2017 08:18 Report dénoncer ce commentaire

    nous sommes de tous coeur avec toi

  • Prof le 28.07.2017 08:16 Report dénoncer ce commentaire

    Il est chauffeur de camion ou chimiste?

    • subie ,,,85,,, le 29.07.2017 09:20 Report dénoncer ce commentaire

      non mais lorsque tu cherche un boulot pour vivre tu prends se que t offre les patron ,tu ne peux faire le difficile et tu dois etre docile , sinon misere garantie ???

  • bof le 27.07.2017 21:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nous ne sommes pas au courant des détails, la justice tranchera. Aucun d'entre nous ne peux l'innocenter ou le condamner.