En Moselle

09 février 2018 19:52; Act: 09.02.2018 20:15 Print

Cinquante oiseaux d'espèces rares saisis

CONDÉ-NORTHEN-Une cinquantaine d'oiseaux vivants d'une vingtaine d'espèces rares ont été saisis jeudi chez un particulier suspecté d'«exploitation d'élevage clandestin».

storybild

Les oiseaux ont été confiés au parc zoologique d'Amnéville. (photo: Gendarmerie nationale française.)

Sur ce sujet
Une faute?

Une cinquantaine d'oiseaux vivants, d'une vingtaine d'espèces rares pour une valeur marchande de plusieurs dizaines de milliers d'euros, ont été saisis jeudi chez un particulier suspecté d'«exploitation d'élevage clandestin» à Condé-Northen (Moselle), a annoncé vendredi la gendarmerie. «Ce type de saisie est rare sur le territoire national», a souligné dans un communiqué la gendarmerie de Moselle.

L'homme, qui sera prochainement entendu sous le régime de l'audition libre «en raison de son état de santé», faisait l'objet d'une enquête préliminaire ouverte par le tribunal de grande instance de Metz pour «exploitation d'élevage clandestin de volatiles d'espèces non domestiques et appartenant à des espèces protégées», a-t-elle indiqué.

«Plusieurs dizaines de milliers d'euros»

«Pas moins d'une cinquantaine d'oiseaux ont été découverts dans des conditions d'élevage précaires engendrant ainsi un taux de mortalité élevé», avec 17 oiseaux retrouvés morts, est-il écrit dans le communiqué. La valeur marchande des volatiles est estimée à «plusieurs dizaines de milliers d'euros». Les 56 «chouettes chevêchettes, chouettes grand-duc, martin-pêcheur, toucanet, mésanges, tourterelles» et autres espèces, ont été confiés au parc zoologique d'Amnéville.

Les gendarmes, assistés d'agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage de la Moselle et du Bas-Rhin, ont saisi lors de la perquisition «des matériels d'élevage, plus de 150 cages entre autres, la somme de 1 150 euros en numéraire, divers documents et du matériel informatique en cours d'exploitation», est-il précisé dans le communiqué.

(L'essentiel)