À la prison de Toul

20 septembre 2014 13:43; Act: 20.09.2014 14:01 Print

En prison, il voulait obtenir un prêt bancaire

GRANDE-RÉGION - Un détenu de Toul en Meurthe-et-Moselle a vu sa peine prolongée de 4 mois ferme pour avoir ouvert deux comptes bancaires en se faisant passer pour un gardien de prison.

storybild

L'escroquerie vaut à ce détenu un prolongement de sa peine de prison de 4 mois. (photo: DPA)

Sur ce sujet
Une faute?

Le détenu de Toul voulait se faire passer pour un gardien de prison et tenter d'obtenir un crédit de 9 000 euros, a-t-on appris samedi auprès de son avocate. L'homme de 53 ans avait déjà été condamné 25 fois, principalement pour des faits d'escroquerie. Il était libérable en avril 2015. C'est un escroc vieille école, «courtois, avec beaucoup d'humour» et qui aurait agi «par amour du jeu et de l'adrénaline», a estimé son avocate Me Marlène Schott, interrogée samedi, confirmant une information de L'Est Républicain.

Lors d'une fouille de sa cellule en 2012, les gardiens avaient découvrent un ordinateur portable, une clé 3G pour se connecter sur internet et une clé USB contenant une série de faux documents à son nom. Parmi ces documents retouchés à l'aide de Photoshop, un faux avis d'imposition et un faux bulletin de paie... de l'administration pénitentiaire.

Jugé vendredi au tribunal correctionnel de Nancy, «il a expliqué avoir choisi une profession qu'il avait sous la main, et aussi parce qu'il trouvait que cela faisait sérieux», selon son avocate. Son stratagème n'a cependant pas fonctionné: s'il a réussi à ouvrir deux comptes bancaires auprès du Crédit lyonnais à Marseille, la société de crédit à la consommation Cofidis s'était méfiée et n'avait pas donné suite à sa demande de prêt. Cette escroquerie lui vaut un prolongement de sa peine de prison de 4 mois.

(L'essentiel/ afp)