07 novembre 2009 14:52; Act: 09.11.2009 19:59 Print

Grange, premier roi d'Europe à Amnéville

AMNÉVILLE - Le Français Jean-Baptiste Grange et la Slovaque Veronika Zuzulova sont devenus samedi les premiers champions d'Europe de ski indoor à Amnéville.

Jean-Baptiste Grange.

Une faute?

Certes le dénivelé n'était pas celui d'une grande station alpine mais il fallait beaucoup de maîtrise pour dompter la piste glacée du Snowhall d'Amnéville samedi. Dans une ambiance à faire fondre la neige du dôme mosellan, le Français Jean-Baptiste Grange a remporté le premier championnat d'Europe de ski indoor de l'histoire. Il s'est imposé en dominant en finale l'Italien Christof Innerhofer de 24 centièmes de seconde.

Lors d'une épreuve où les écarts étaient particulièrement faibles, le vainqueur de la Coupe du monde 2009 de slalom a dû s'arracher pour s'adjuger ce titre en un temps de 34"54. "Cette course permet de se préparer au mieux pour les premières épreuves de la saison. Il fallait essayer d'être bon ici. Mais c'est un ski à part, les conditions sont vraiment spécifiques. C'est bien d'avoir gagné même si ceux qui sont devant à Amnéville ne le seront pas forcément au cours de la saison", explique Jean-Baptiste Grange.

L'italien Manfred Moelgg qui a pris le meilleur sur le Suisse Marc Gini lors de la petite finale, s'empare de la troisième place. Des grands noms du slalom mondial comme l'Italien Giorgio Rocca et les Autrichiens Mario Matt et Reinfried Herbst avaient été éliminés dès les huitièmes. Julien Liseroux s'est lui incliné en quarts suite à une chute mais a apprécié de retrouver un Snowhall qu'il commence à connaître après avoir participé aux championnats de France indoor depuis deux ans. "Ce sont les conditions les plus exigeantes de la saison! C'est un vrai sprint sur un revêtement très glacé. Le principe des duels fait que chaque descente est vraiment un combat".

"L'atmosphère est assez énorme"

Chez les femmes, la Française Sandrine Aubert était très attendue mais elle a dû déposer les armes en quarts de finale face à la Slovaque Veronika Zuzulova qui s'est finalement offert le titre de championne d'Europe. La Slovaque a dominé en finale, avec un temps de 37"20, la Française Nastasia Noëns de 1"01. La nouvelle vice-championne d'Europe s'est d'ailleurs réjouie de l'ambiance dans l'aire d'arrivée: "On est vraiment tout près des gens. Le parcours est assez court et quand on arrive en bas l'atmosphère est assez énorme", confie-t-elle. La troisième place est elle revenue à la Française Marion Pelissier victorieuse de l'Italienne Denise Karbon.

Ces championnats d'Europe de ski en salle, organisés par la toute jeune Fédération européenne de ski (créée par la France, l'Autriche, l'Italie et la Suisse), s'étaient attiré les foudres de la Fédération Internationale de ski. Cette dernière les avait qualifiés de "course sauvage" par le biais de son président suisse Gian Franco Kasper. Les skieurs présents issus de 10 pays ont bénéficié du soutien du public lorrain venu très nombreux et de supporters qui avaient fait le déplacement depuis les plus grandes stations d'Europe. De quoi créer une véritable ébullition dans l'aire d'arrivée entre encouragements, cornes de brume et cloches tout droit venues des alpages.

Du point de vue des conditions les skieurs ont beaucoup souffert sur une neige glacée de plus en plus difficile à skier au fur et à mesure des passages des concurrents. Il faut dire que la piste a été soumise à rude épreuve entre à 7h du matin et 13h30.

Nicolas Martin

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).