Justice

11 juillet 2018 12:22; Act: 11.07.2018 12:55 Print

Il menaçait de frapper Cattenom pour Al-​​Qaïda

Condamné à dix mois de prison, un Mosellan avait appelé la centrale nucléaire en se faisant passer pour un représentant de l'organisation terroriste.

storybild

L'homme a été condamné à dix mois de prison ferme pour ses menaces. (photo: AFP/Patrick Hertzog)

Sur ce sujet

Un Mosellan de 45 ans a été condamné mardi, à 10 mois de prison ferme, pour avoir menacé la centrale de Cattenom d'une fausse attaque terroriste, le 10 octobre 2016. L'homme s'était alors fait passer pour un envoyé d'Al-Qaïda en indiquant qu'une centaine de terroristes originaires de Moselle, de Meurthe-et-Moselle et de Meuse étaient prêts à frapper avant Noël.

Évidemment, tout cela était était totalement faux, mais des mesures de protection draconiennes avaient alors été mises en place, dans un contexte terroriste particulièrement tendu à cette date.

Une autre condamnation il y a 23 ans

L'individu avait été très vite démasqué à l'époque, les policiers n'ayant au aucun mal à remonter à sa ligne de téléphone directe. Ils ont trouvé chez lui des documents sur plusieurs «lieux à attaquer» comme la gare de Thionville ou encore la gare de l'Est, à Paris. Pour sa défense, cet habitant de Piblange a indiqué au tribunal qu'un traitement médicamenteux lui faisait «faire n'importe quoi».

Ce n'est pourtant pas la première fois que ce père de quatre enfants a affaire à la justice. En 1995, il avait été condamné pour avoir tiré huit balles sur des voitures et un bus. Une jeune fille avait été blessée à l'époque.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Juste mon avis le 11.07.2018 13:10 Report dénoncer ce commentaire

    Mais qu'on enferme ce genre de personnage une bonne fois pour toute nom de nom! Marre de notre justice laxiste à souhait! Cette personne a donc déjà ouvert le feu en public en faisant une blessée...que faudra-t'il de plus? Encore lui trouver des circonstances atténuantes? Trouver d'autres médicaments qui ne lui feront pas "faire n'importe quoi"?...laissez-moi rire!! Inutile! Gayole! Direct! Je suis également "pour" le "tir à vue" concernant toute intrusion dans un domaine nucléaire et/ou de sécurité nationale! Le message serait déjà beaucoup clair et les envies moins ténues.

  • Hilare le 11.07.2018 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    "mais des mesures de protection draconiennes avaient alors été mises en place"...faut croire que ces mesures n'ont pas fait long feu puisque un an plus tard 8 militants Greenpeace s'introduisaient tranquillement sur le site.

  • mon avis le 11.07.2018 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit . Je suis toute à fait d’accord. Qu’on les laisse en prison a vie ( dans leur pays d’origine si c’est pas la france ) Car on paye encore pour eux en plus

Les derniers commentaires

  • Claude le 13.07.2018 12:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    mais le jour où la justice se bougeras ''les poule aurront des dents ''car malheureusement le drame et la ''et il ont tous les droit en doit se courber devant c est monstre''c est la France des humanitaires ???

  • Mimi le 13.07.2018 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait d’accord !

  • rino le 12.07.2018 17:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le problème....quoi faire avec ces employés des centrales nucléaires.......chômage alors....chute des bourses....alors quoi.....

  • ladeux le 12.07.2018 11:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    10 mois ferme. Juste ça? un aller simple pour la Syrie aurait été efficace pour 2 choses: 1- il en serait jamais revenu 2- 10 mois de prison à 3500 EUR par mois de coût pour un prisonnier soit 35.000 eur pour 10 mois. Le billet d'avion aurait été un investissement intelligent et peux coûteux pour le contribuable

  • PFFFFFFFFF le 12.07.2018 10:14 Report dénoncer ce commentaire

    c'est le moment de l'enfermer à perpétuité !!! vous attendez toujours qu'il ai tué plein de monde pour commencer à dire une enquête sera ouverte pour comprendre comment ce type qui a été condamné plusieurs été en liberté TOUJOURS PAREIL!!!!! il faut des morts pour comprendre