À Luxembourg

20 mars 2017 18:00; Act: 21.03.2017 10:36 Print

La Sarre veut renforcer la police transfrontalière

SARRE/LUXEMBOURG - La Sarre aimerait que les policiers du Centre de coopération policière et douanière, basé à Luxembourg, travaillent plus longtemps.

storybild

Des policiers luxembourgeois, allemands, français et belges travaillent ensemble à Luxembourg. (photo: Editpress)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Lundi, le ministre de l'Intérieur de la Sarre, Klaus Bouillon (CDU), a partagé sa volonté d'allonger les horaires de travail des agents allemands, luxembourgeois, français et belges en poste à Luxembourg, au Centre de coopération policière et douanière. Selon lui, les policiers qui s'occupent des affaires transfrontalières devraient rester en poste jusqu'à 22h, alors qu'ils finissent actuellement leur service à 17h. «Les auteurs d'infractions ne s'arrêtent pas à 17h», a-t-il commenté.

La Belgique, le Luxembourg et la France auraient déjà fait part de leur volonté de renforcer la coopération. «Mais aucun signal positif n'a été reçu de la part de la Rhénanie-Palatinat», a confié Klaus Bouillon, ajoutant qu'il allait arranger cela. La coopération entre les régions frontalières a déjà permis de réduire le nombre de cambriolages commis en Sarre. Celui-ci a enregistré une baisse de 20% l'an dernier, a encore ajouté le ministre de l'Intérieur.

(L'essentiel/DPA)