Controverse en Lorraine

11 juillet 2018 14:58; Act: 12.07.2018 11:07 Print

La bataille de l'eau a commencé à Vittel

VITTEL - Des associations s'insurgent contre un projet d'acheminer de l'eau potable sur une dizaine de kilomètres pour préserver une nappe phréatique déficitaire à Vittel (Vosges).

storybild

Nestlé Waters emploie un millier de personnes dans les Vosges. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Trois communes, Vittel, Contrexéville et Bulgnéville, et trois industriels, dont Nestlé Waters (marques Vittel, Contrex, Hépar, Perrier...), puisent annuellement trois millions de m³ d'eau dans la nappe aquifère des grès du Trias inférieur (GTI), située à 100 m de profondeur. Ce réservoir d'eau, faiblement minéralisée, présente un déficit annuel d'un million de m³ et se renouvelle lentement.

La Commission locale de l'eau (CLE) a voté début juillet le principe d'un transfert de l'eau dans le cadre d'un Schéma d'aménagement et de gestion des eaux (Sage). Quatre associations environnementales s'y sont opposées. Entre 500 000 et un million de m³ par an seront pompés dans un ou deux captages en surface, puis acheminés par canalisations sur une dizaine de km pour approvisionner les habitants.

«Élus = vendus à Nestlé?»

Le projet, financé en partie par le conseil départemental des Vosges et l'Agence de l'eau, est estimé entre 8 et 17 millions d'euros. Nestlé Waters, qui continuera à puiser dans la nappe 750 000 m³ d'eau, va «contribuer financièrement à la réalisation de la solution retenue», promettant de «tout faire pour qu'il n'y ait aucune répercussion sur la facture d'eau des habitants», assure un représentant du groupe, Christophe Klotz.

Lors du vote, 150 personnes se sont rassemblées devant le conseil départemental à Épinal, où se réunissait la CLE, composée de 46 membres - élus, industriels, services de l'État et associations. Sur des pancartes, on pouvait lire: «Élus = vendus à Nestlé?», «L'eau est de l'or pour l'humanité, pas pour Nestlé». «Ces transferts sont faits pour permettre à Nestlé Waters de continuer à pomper», dénonce Bernard Schmitt, du collectif Eau 88. Il réclame «que soit restaurée la priorité aux usagers».

«Plusieurs centaines d'emplois seraient menacés»

«On ne peut pas autoriser Nestlé à acheter une ressource de bien commun», s'inquiète Jean-François Fleck, président de Vosges nature environnement. Pour la CLE, «l'objectif n'est pas de servir plus une entreprise qu'une autre, mais de combler ce déficit pour restituer aux générations futures une nappe reconstituée», rétorque Jean-Luc Couzot, vice-président.

La multinationale, qui affirme avoir «réduit de 20% les prélèvements (depuis) une dizaine d'années», s'est engagée à pomper l'eau à usage industriel dans une nappe en surface. La ressource des grès du Trias inférieur sera utilisée uniquement pour sa marque Bonne source, commercialisée à l'export. Pas question néanmoins d'abaisser le volume embouteillé: «Plusieurs centaines d'emplois» seraient menacées, souligne M. Klotz.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 11.07.2018 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Donc les habitants de Vittel ne peuvent plus boire leurs bonne eau pour que nous au Luxembourg puissions l'acheter en bouteille.

  • mimi le 12.07.2018 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce géant de l industrie encore lui ne pense qu à son argent et est en train comme d autres aident à détruire le monde.

  • Le Belge le 12.07.2018 07:00 Report dénoncer ce commentaire

    Contre nature, Vittel est, Vittel a été, point, tant pis.

Les derniers commentaires

  • Rose le 15.07.2018 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j’utilise l’eau du robinet, j’utilise le Brita

  • homme le 12.07.2018 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont vidé les nappes en Afrique ,gratuitement..alors que les gens meurent de soif ...maintenant il retournent ici !!!en plus vendu cher pour un eau faiblement minéralisé !!

    • @homme le 12.07.2018 13:29 Report dénoncer ce commentaire

      oui il faut être dingue de payer maintes fois plus pour une eau minérale qui sort aussi du robinet...

  • Revoluzer le 12.07.2018 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    je vais boycotter cela et ne boire que l'eau du robinet. Allez faire comme moi!

  • Warrioroftheworld le 12.07.2018 09:14 Report dénoncer ce commentaire

    Allez on se révolte et on boit juste encore l'eau du robinet.Je suis déjà en train de le faire et vous?

  • mimi le 12.07.2018 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce géant de l industrie encore lui ne pense qu à son argent et est en train comme d autres aident à détruire le monde.