Fête polémique

01 janvier 2018 18:26; Act: 01.01.2018 18:37 Print

La rave party dans une ancienne usine est finie

MONCEL-LES-LUNÉVILLE - La fête sauvage organisée près de Lunéville a réuni 3 000 personnes. Organisateurs et autorités ont fini par trouver un accord pour la terminer.

Sur ce sujet

La rave party sauvage de Moncel-les-Lunéville s'est terminée lundi. Alors que la tenue de cet événement, non autorisé par les autorités, créait la polémique depuis plusieurs jours, les organisateurs et les autorités ont trouvé un accord pour l'arrêter un peu plus tôt que prévu. Les fêtards ont quitté l'usine désaffectée lundi à 13h, au lieu de mardi, indique France Bleu.

Au total, environ 3 000 personnes ont dansé tout le week-end du Nouvel-An dans l'ancienne usine fermée en 2013. Il n'y aurait pas de gros dégâts à déplorer, ni de blessé grave. Seulement une dizaine de personne ont été hospitalisées pour des blessures légères ou des malaises.

Les organisateurs pourraient cependant être poursuivis en justice pour la tenue de cet événement, qui ne bénéficiait d'aucune autorisation. Celui-ci a perturbé le voisinage à cause des nuisances sonores.

(jg/L'essentiel)