France/Grand Est

07 décembre 2017 16:45; Act: 08.12.2017 14:29 Print

Le maire de Nancy s'attend à un nouveau défi

NANCY - Le maire de Nancy, Laurent Hénart, devrait coprésider le nouveau parti radical après la réunification du PR et du PRG, samedi, à Paris.

storybild

Appelés à coprésider le nouveau parti radical, Laurent Hénart et la députée du Tarn-et-Garonne, Sylvia Pinel, auront encore de nombreuses questions à trancher. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Le Parti radical valoisien (PR) et le Parti radical de gauche (PRG) doivent mettre fin, samedi, à un schisme de 45 ans pour devenir une force «ouverte et indépendante», énième étape de la recomposition politique déclenchée par l'élection d'Emmanuel Macron. «Les conditions sont réunies pour la réunification: il n'y a plus de frontières idéologiques entre nos deux partis», justifie Laurent Hénart, le maire de Nancy et président des Valoisiens, selon qui «quand on lit les deux programmes, il y a des nuances, mais pas de grosses différences».

Populaire chez les militants des deux formations, la réunification des radicaux laisse davantage sceptiques certains élus en remettant en cause des alliances anciennes. Le PR, membre fondateur de la fédération UDI en 2012, en a été de facto exclu la semaine dernière en raison de sa volonté d'indépendance. Dans la foulée, le député radical Yves Jego a annoncé qu'il quittait le parti de la rue de Valois pour rester à l'UDI. Son collègue Michel Zumkeller devrait en faire de même.

Avec Sylvia Pinel

La réunification met un terme à la traditionnelle alliance électorale du PRG avec le PS - la présidente des radicaux de gauche, Sylvia Pinel, avait concouru à la primaire organisée par le PS l'année dernière (2,02%). Si officiellement, le PR avait soutenu François Fillon et le PRG Benoît Hamon, nombre d'encartés des deux formations avaient toutefois voté Emmanuel Macron, dès le premier tour de la présidentielle.

L'issue des congrès du PR et du PRG, samedi matin, qui doivent chacun entériner le principe de la réunification, fait toutefois peu de doutes: le comité directeur du PRG l'a entériné à plus de 90% il y a quinze jours, tandis qu'au même moment, Laurent Hénart se faisait réélire président du PR (avec 79%), face à Thierry Cornillet, antifusion. Appelés à coprésider le nouveau parti radical, Laurent Hénart et la députée du Tarn-et-Garonne, Sylvia Pinel, auront encore de nombreuses questions à trancher.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anne Lasserre le 07.12.2017 22:04 Report dénoncer ce commentaire

    Excellent.

Les derniers commentaires

  • Anne Lasserre le 07.12.2017 22:04 Report dénoncer ce commentaire

    Excellent.