Projet

20 septembre 2012 07:23; Act: 20.09.2012 12:03 Print

Le parc éolien de Messancy à l'arrêt

MESSANCY - Un projet de six éoliennes près de Messancy et Aubange, à quelques kilomètres de Clemency, a pris du plomb dans l'aile.

storybild

Michael Bannier (à d.), président de l'ASBL Alliance des quatre vents, et le secrétaire, Olivier Pettinger. (photo: Editpress)

  • par e-mail

WindVision souhaite implanter un parc de six éoliennes de 150 m de haut chacune à quelque 400 mètres du village de Messancy et non loin de Longeau, Selange, Guerlange mais aussi de Clemency. Le projet a subi un coup d'arrêt, lundi, à l'issue du conseil communal d'Aubange. Après Messancy, c'est Aubange qui a mis son veto à l'installation de ces structures près de son village.

Les riverains se sont organisés pour s'opposer au projet. «Le problème, c'est que ces autorisations pour un parc éolien se décident à la Région wallonne», explique le président de l'Alliance des quatre vents, Michael Bannier. Prévues sur la frontière belgo-luxembourgeoise, ces six éoliennes concernent, dans une moindre mesure, la localité de Clemency. «Une partie de la zone d'influence sanitaire des éoliennes se situe sur le village de Clemency, et notamment l'école primaire», assure le secrétaire de l'ASBL, Olivier Pettinger.

Les habitants ont décidé de s'adresser à leurs voisins luxembourgeois pour qu'ils les rejoignent dans leur combat. Selon l'échevin vert Josée-Anne Siebenaler, «nous avons vu une étude avec les services techniques il y a plusieurs mois. À ce moment-là, il n'y avait pas de raison d'opposition. Maintenant, il faut voir s'il y a de nouvelles données». Quant à WindVision, les responsables n'ont pas répondu à nos sollicitations.

Patrick Théry

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Messancy le 20.09.2012 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Les eoliennes devaient etre installee a 300m des habitations et bien sur sur un plateau, donc visibles de partout. Les incidences des eoliennes sont nombreuses, effet stromboscopique, bruits, ondes,... De plus ce parc ne servirait pas directement aux communes avoisinantes. Sans compter la pollution visuelle d'un plateau comme celui la. Les eolienne d'accord mais il existe des endroits plus propices (autoroutes,mer,...)

  • Eole le 20.09.2012 12:12 Report dénoncer ce commentaire

    Il me font rire : Il veulent protéger leur environnement et la santé de gens ( Voir leur site internet), mais en faisant cela ils contribue au prolongement de l'utilisation du Nucléaire et du Charbon qui eux sont bien plus dangereux et nocif que des éolienne ... Dans 10 ans ils nous inventerons une autre ASBL pour luter contre les centrales Nucléaires ???

  • Chrysa le 20.09.2012 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que ces parcs éoliens poussent un peu n'importe où dans n'importe quelles conditions. L'éolien est sûrement une partie de la réponse au défi énergétique, mais pas la seule et pas avec des parcs disséminés un peu n'importe comment à 300-400 mètres des maisons (ces éoliennes font quand même 150 mètres de haut, soit une demi tour eiffel, et produisent des infrasons sur 1500-2000 mètres). Elles ont leur place, mais plus loin des habitations, dans des friches industrielles par exemple.

Les derniers commentaires

  • Caro le 25.09.2012 15:25 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas pourquoi cet article titre que le projet est à l'arrêt alors que les communes ont juste émis un avis à la demande de la population ... ce ne sont pas les communes qui décident et le projet suit bien son cour !

  • eole le 21.09.2012 10:37 Report dénoncer ce commentaire

    Retirer lui les piles il s'arrête plus :-)

  • eole le 20.09.2012 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Pourtant il parait que cette ASBL serait moins contre si on les enterait ces éoliennes :-)

  • Chrysa le 20.09.2012 14:19 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vrai que ces parcs éoliens poussent un peu n'importe où dans n'importe quelles conditions. L'éolien est sûrement une partie de la réponse au défi énergétique, mais pas la seule et pas avec des parcs disséminés un peu n'importe comment à 300-400 mètres des maisons (ces éoliennes font quand même 150 mètres de haut, soit une demi tour eiffel, et produisent des infrasons sur 1500-2000 mètres). Elles ont leur place, mais plus loin des habitations, dans des friches industrielles par exemple.

  • Alain Proviste le 20.09.2012 13:18 Report dénoncer ce commentaire

    Ce Michael Bannier est candidat pour les élections en commune d'Aubange (liste du bougmestre actuel) ... Merci a L'Essentiel de lui faire sa campagne gratuitement.

    • seb cbien le 20.09.2012 16:51 Report dénoncer ce commentaire

      suis assez d'accord avec vous sur les élections... pour la plupart des autres commentaires, je vous invite à vous renseigner sur les nuisances et aussi la capacité à produire des éoliennes (y compris leur démarrage bien entendu!) donc en gros, quand on ne sait pas, on se ... et dernier point: aubange, longeau... y a pas photo en effet ;-)

    • Caro le 25.09.2012 15:23 Report dénoncer ce commentaire

      Effectivement Michael BOnnier et non pas Bannier est candidat aux élections et honnêtement ce n'est pas du tout ma tendance mais quand je vois comment il s'est impliqué dans cette affaire ça donne a réfléchir ... il aurait pu se consacrer à sa campagne au lieu d'investir une grande part de son temps dans cette histoire ... je pense qu'il n'a franchement pas volé la petite publicité que ca aura pu lui faire ...