Dans la Meuse

10 novembre 2017 08:02; Act: 10.11.2017 12:24 Print

Le projet Cigéo à Bure, «moins mauvaise solution»

Enfouir des déchets nucléaires radioactifs comme le prévoit le projet à Bure est la «moins mauvaise solution» selon Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique français.

storybild

Le projet Cigéo est contesté par des opposants au nucléaire.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Enfouir des déchets nucléaires radioactifs comme le prévoit le projet Cigéo à Bure (Meuse) n'est «pas une solution entièrement satisfaisante» mais c'est la «moins mauvaise», a déclaré ce jeudi le ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, des propos immédiatement dénoncés par les associations antinucléaires.

L'industrie nucléaire, «pas aussi vertueuse qu'on voudrait nous le dire», «nous laisse un tragique héritage de déchets à très haute intensité de radioactivité et de durée de vie très longue», et «que cela me déplaise ou pas, ils sont là, donc il va bien falloir qu'on s'en occupe», a déclaré le ministre au sénat lors d'une séance de questions au gouvernement.

Pas avant 2022

Nicolas Hulot «déclare sa préférence pour l'enfouissement et Cigéo», «s'enlise dans le bourbier nucléaire et renie ses engagements», a réagi la coordination d'associations lorraines anti-Cigéo, Burestop dans un communiqué.

Le projet Cigéo, régulièrement contesté devant les tribunaux et sur le terrain, vise à enfouir à 500 mètres sous terre les déchets nucléaires les plus radioactifs ou à vie longue du parc français. En juillet, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) avait annoncé que la construction de Cigéo ne débuterait pas avant 2022, pour un lancement de la phase pilote autour de 2025. Le dépôt de la demande de construction a en effet été reporté de mi-2018 à mi-2019 et l'instruction de cette demande exigera environ trois ans.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • HarleyGirl le 10.11.2017 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    La moins mauvaise pour qui ? Pas pour les habitants de Bure et des environs en tout cas ! Je me demande si la réponse aurait été la même si on avait choisi le 16ème ...quoique je connais déjà la réponse

  • Nicolas le 10.11.2017 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    Produire de l'énergie en quantité suffisante pour la planète entière est forcémment une question de compromis et la solution idéale n'existe pas. Energie = pollution.

  • Ils ont osé. le 10.11.2017 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin! Mais peut-être dans un endroit plus retiré...

Les derniers commentaires

  • Ils ont osé. le 10.11.2017 17:11 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin! Mais peut-être dans un endroit plus retiré...

  • HarleyGirl le 10.11.2017 12:19 Report dénoncer ce commentaire

    La moins mauvaise pour qui ? Pas pour les habitants de Bure et des environs en tout cas ! Je me demande si la réponse aurait été la même si on avait choisi le 16ème ...quoique je connais déjà la réponse

  • Nicolas le 10.11.2017 10:49 Report dénoncer ce commentaire

    Produire de l'énergie en quantité suffisante pour la planète entière est forcémment une question de compromis et la solution idéale n'existe pas. Energie = pollution.