Carte judiciaire en Lorraine

02 octobre 2017 16:14; Act: 03.10.2017 11:16 Print

Les avocats de Metz se mettent en grève

METZ - Les avocats messins craignent pour l'avenir de la cour d'appel de la ville, alors que la ministre de la Justice doit présenter ses «grands chantiers» en fin de semaine.

storybild

En 2007 déjà, quelque 450 avocats, personnels judiciaires et élus avaient manifesté devant la palais de Justice de Metz, pour protester contre une refonte de la carte judiciaire. (photo: AFP/Corr)

Sur ce sujet

La grève a été votée lors d'une assemblée générale en présence de «quasiment tous les membres des barreaux de Metz, Thionville et Sarreguemines», a indiqué Me Xavier Iochum. Les avocats ont également l'intention de tenir dès mardi matin un piquet de grève devant le tribunal de Metz, pour alerter sur le risque encouru, selon eux, d'une disparition de la cour d'appel.

La disparition de la cour d'appel toucherait «une quarantaine d'avocats et serait une perte pour la ville», a souligné Me Iochum. La ministre, Nicole Belloubet, a pourtant affirmé que, si la carte judiciaire devait évoluer, aucun site n'était menacé de fermeture. Mais plusieurs bâtonniers craignent pour l'avenir des cours d'appel.

«Selon toute vraisemblance, une cour d'appel sur deux va disparaître», a estimé Yves Mahiu, président de la Conférence des bâtonniers, interrogé par Sud Radio. Leurs craintes se fondent notamment sur un passage du projet de loi de finances 2018 selon lequel il faudra «adapter l'organisation judiciaire (en particulier les cours d'appel) aux récentes réformes territoriales».

(L'essentiel/afp)