En Lorraine

01 décembre 2017 14:41; Act: 01.12.2017 15:52 Print

«On veut continuer à vivre comme avant»

NANCY - En visite à Nancy, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, s'est félicité du dispositif «assez exceptionnel» mis en place pour sécuriser les fêtes de fin d'année.

storybild

Gérard Collomb a assisté à l'inauguration des nouveaux locaux de l'antenne du Raid à Champigneulles, à quelques kilomètres au nord de Nancy. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

  • par e-mail
Sur ce sujet

Les marchés de Noël et autres festivités peuvent «être le moment où un certain nombre de personnes peuvent vouloir frapper, c'est assez facile. Donc, il faut avoir un dispositif de protection renforcé», a affirmé le ministre lors d'un point presse, ce vendredi, à Nancy. Soulignant que la sécurisation des festivités de fin d'année avait été rendue possible par la loi pour la sécurité intérieure et la lutte antiterroriste, il a jugé que «ceux qui veulent opposer sécurité et liberté ne sont pas dans le bon débat».

Cette loi, qui a remplacé début novembre l'état d'urgence et renforce les capacités d'intervention des forces de l'ordre en cas de menaces terroristes, a été critiquée par des associations de défense des droits de l'homme et la gauche radicale qui la jugent «liberticide».

Visite des nouveaux locaux du Raid

«La menace terroriste reste forte» mais «on ne peut pas annuler les fêtes, c'est ce que voudraient ceux qui sont les ennemis de la liberté. On veut continuer à vivre comme avant», a également souligné M. Collomb, qui devait se rendre dans l'après-midi sur le marché de Noël de Strasbourg.

Le ministre a traversé la place Stanislas pour échanger quelques mots avec les militaires de l'opération Sentinelle, CRS, policiers, pompiers et membres de la protection civile. Auparavant, il avait visité dans la matinée les nouveaux locaux de l'antenne du Raid à Champigneulles, à quelques kilomètres au nord de Nancy.

(L'essentiel/afp)