En Allemagne

22 novembre 2017 16:28; Act: 22.11.2017 17:28 Print

Un avion Cargolux largue 50 tonnes de kérosène

LUXEMBOURG/LUDWIGSHAFEN - Un appareil de Cargolux a lâché des dizaines de tonnes de carburant en Rhénanie-Palatinat, en raison d'un problème technique.

storybild

Peu après le décollage, l'appareil a déversé du kérosène sur la Rhénanie-Palatinat. (photo: Editpress)

op Däitsch
Sur ce sujet

En raison de problèmes techniques, un avion a dû lâcher 50 tonnes de kérosène sur la Rhénanie-Palatinat. Un appareil de Cargolux effectuait le trajet Luxembourg-Kuala Lumpur, le 4 novembre, quand le pilote a signalé un problème sur les volets d'atterrissage, a indiqué un porte-parole de la sécurité aérienne allemande. L'avion a dû lâcher 50 tonnes de carburant à 12h50 et 13h20, à une altitude de 4 267 mètres. Contacté par L'essentiel, Cargolux confirme l'information et ajoute que l'avion a ensuite pu retourner au Findel, où il a atterri en toute sécurité et a été réparé par les équipes de maintenance de Cargolux.

Il s'agirait du huitième cas de «fuel dumping» cette année dans le land. Les pilotes en détresse recourent à ce moyen pour atterrir en toute sécurité. Selon le journal Die Rheinpfalz, qui a rapporté l'information, le Boeing 747 volait dans l'ouest du land au moment des faits, mais est aussi passé au-dessus de Trèves, Bitbourg, Idar-Oberstein et une partie de la Sarre.

Le procédé est fréquent. En 2016, plus de 241 tonnes de kérosène ont été larguées au-dessus de la Rhénanie-Palatinat. Le porte-parole a souligné que la procédure d'urgence relève de la décision du pilote. Les contrôleurs aériens lui attribuent alors une zone à cet effet. La hauteur minimum est de 1 830 m. On ignore quelle quantité de carburant s'évapore et quelle quantité arrive au sol. Lors d'une récente audition au Parlement du land, à Mayence, l'absence d'étude sur les effets possibles sur les humains et l'environnement a été critiquée.

(L'essentiel/dpa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • figa le 22.11.2017 18:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les verts maintenant ils disent quoi?

  • Mike le 22.11.2017 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Et moi on me les brise parce que ma voiture au diesel pollue trop...

  • Paul G le 22.11.2017 17:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je rêve , a 1830 m , il n'y a rien qui s'évapore Monsieur , tout arrive au sol et attention aux promeneurs ou a l'agriculteur qui travaille dans les champs (( et je ne parle pas de la pollution ))

Les derniers commentaires

  • Fulgure le 23.11.2017 08:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et les bombes envoyées sur les petits peuples c’est écologique ? On est à combien de tonnes ?

    • j-pierre le 23.11.2017 11:41 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai que les bombes, ou tout autre engin de guerre, font plus de ravage, mais, en partant de votre principe, on peut tout excuser beaucoup de choses. Les dérivés du pétrole polluent, et je serais curieux de savoir rien qu'au niveau européen, combien de tonnes de kérosène sont ainsi déversées par tout ce qui vole. Un jour, tout se paye.

  • JeanMert le 23.11.2017 07:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a beaucoup plus de morts par le glyphosate que vous consommer tous les jours dans vos assiettes que par du kérosène Mais là on en fait pas une histoire puisque les ministres de l’UE touche des pots de vin par Monsanto

  • Peace & Love le 23.11.2017 01:06 Report dénoncer ce commentaire

    Vous êtes dans l'avion et il faut faire un atterrissage d'urgence. Vous préférez risquer de mourir brûlé vif, ou que le pilote vide les réservoirs par sécurité ? Si vous voulez moins de pollution, consommez moins et prenez moins souvent l'avion, au lieu de critiquer toujours les autres.

    • nawak le 23.11.2017 09:46 Report dénoncer ce commentaire

      C'est sur que vous prenez souvent un avion-cargo... ils risquaient de bruler quoi? Des caisses remplies de savon?

    • glider le 23.11.2017 11:39 Report dénoncer ce commentaire

      on ne vide pas les réservoirs pour éviter un incendie en cas de crash, mais on diminue simplement la masse de l'avion pour qu'elle corresponde au poids maximum autorisé pour l'atterrissage, selon le manuel de vol

  • vroom vroom le 22.11.2017 23:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lux-Polution lol

  • Hop la le 22.11.2017 22:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On épand quelle quantité de glyphosate en Rhenanie Palatinat ?