Prison meusienne

18 octobre 2011 10:33; Act: 19.10.2011 11:43 Print

La prise d'otages est terminée à Montmédy

MONTMÉDY - La prise d'otages d'un médecin au centre de détention de Montmédy s'est achevée mardi soir, sans faire de blessé, après de longues heures de négociations.

Voir le diaporama en grand »

«La prise d'otages s'est déroulée paisiblement, le détenu s'est rendu sans condition et le médecin qui avait été séquestré est sain et sauf», a déclaré la préfète de la Meuse, Colette Desprez, à la presse, ajoutant que le détenu n'avait «fait aucune revendication». «C'est le négociateur du GIGN qui a su trouver le moment opportun pour dénouer la crise», a-t-elle précisé.

La prise d'otages, commencée vers 9h30 s'est achevée peu après 20h. Peu avant ces déclarations, une source syndicale avait déjà fait état de la fin de la prise d'otages. Elle «est terminée et il n'y a pas de blessé», avait affirmé un responsable syndical de l'Ufap-Unsa, Eric Gemmerlé. De source syndicale, le détenu a été placé en quartier disciplinaire et risque désormais trois ans de prison supplémentaires, en plus de la peine qu'il purge actuellement.

Âgé de 37 ans, il détenait depuis onze heures un médecin de la prison sous la menace d'un poinçon. Les négociations avec le GIGN ont été compliquées par l'absence de revendication claire du preneur d'otages. Fadik Djaidia, originaire d'Alsace, n'était «pas signalé comme particulièrement dangereux», avait précisé dans la journée le procureur Yves Le Clair. Il a été condamné à deux ans de prison pour escroquerie à la sécurité sociale dans le cadre d'un trafic de subutex, un produit de substitution à l'héroïne, selon la police de Strasbourg. Incarcéré en juillet, il devait être libérable en février 2013, a précisé la préfecture.

(L'essentiel Online/AFP)