En province de Luxembourg

12 juillet 2019 12:52; Act: 12.07.2019 14:24 Print

À 64 ans, elle a tenté d'écraser son amant

VIRTON - Une dame de 64 ans, résidant désormais à Athus, a été condamnée par un tribunal belge pour avoir tenté d'écraser son amant à l'aide de sa voiture à Saint-Mard.

storybild

Une ultime dispute entre deux amants de plus de 60 ans a très mal tourné du côté de Virton en Belgique.

Sur ce sujet
Une faute?

Même après 60 ans, les disputes entre deux amants peuvent prendre des proportions totalement démesurées. Un homme originaire du sud de la province belge de Luxembourg l'a appris à ses dépens, début janvier, lorsque sa maîtresse de... 64 ans a tenté de l'écraser à l'aide de son véhicule du côté de Saint-Mard, dans la commune de Virton.

L'Avenir Luxembourg évoque les faits dans ses pages, ce vendredi, suite au jugement rendu ce jeudi par le tribunal correctionnel d'Arlon. Jalouse, Myriam Tinant, qui réside désormais avec un bracelet électronique à Athus, non loin de Rodange et de la frontière avec le Grand-Duché, précise encore le quotidien régional belge, n'aurait pas supporté que son ex-amant la quitte une nouvelle fois.

Sous l'influence de l'alcool, elle a tout d'abord pénétré avec force à l'intérieur du domicile de son ex-amant avant de lui emboutir violemment sa voiture. La petite dame frêle aux cheveux blancs, comme la qualifie L'Avenir Luxembourg, n'en est pas restée là puisque elle a fini par coincer le mollet de sa victime entre deux parechocs. Ce dernier en a encore pris pour son grade en étant finalement projeté sur le capot d'une voiture. Myriam Tinant a été condamnée à dix mois de prison et 1 600 euros d'amende.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Loupiotte le 12.07.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on aime (et qu'on est jaloux(se)), on a toujours 20 ans.

  • Maria.weber.ma le 12.07.2019 23:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on aime on va pas tuer la personne que.a aime la jalousie c'est pas de la ces une maladie. vouloir garder quelquen de force quel drôle de amour

  • Les Amants Diaboliques le 12.07.2019 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    L'amant devait être un bon amant... Blagues à part, la violence ne règle jamais rien... Pire, elle aggrave tout.

Les derniers commentaires

  • Maria.weber.ma le 12.07.2019 23:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on aime on va pas tuer la personne que.a aime la jalousie c'est pas de la ces une maladie. vouloir garder quelquen de force quel drôle de amour

  • Amélie F le 12.07.2019 22:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    faudrait penser à divorcer

  • Loupiotte le 12.07.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Quand on aime (et qu'on est jaloux(se)), on a toujours 20 ans.

  • Les Amants Diaboliques le 12.07.2019 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    L'amant devait être un bon amant... Blagues à part, la violence ne règle jamais rien... Pire, elle aggrave tout.