En Alsace

15 octobre 2019 08:44; Act: 15.10.2019 09:40 Print

Accusé d'avoir défenestré sa femme à Colmar

COLMAR - Un homme de 35 ans, soupçonné d'avoir défenestré sa femme, dont le pronostic vital est engagé, devait être présenté lundi, à la justice, en vue de sa mise en examen.

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 35 ans, soupçonné d'avoir défenestré sa femme, dont le pronostic vital est engagé, devait être présenté lundi, à la justice, en vue de sa mise en examen pour «tentative d'homicide volontaire par conjoint», a-t-on appris auprès du parquet de Colmar. La victime, âgée de 31 ans, a été hospitalisée samedi, dans un état grave, après une chute depuis le logement familial, situé au troisième étage d'un immeuble, à Colmar.

Le pronostic vital de la mère de famille, qui a trois enfants âgés entre 4 et 6 ans, était «toujours engagé» lundi, selon la procureure de la République, Catherine Sorita-Minard. «Son mari, présent dans l'appartement au moment des faits, a été placé en garde à vue au commissariat de police de Colmar», a-t-elle indiqué, dans un communiqué. «Il a reconnu qu'il s'était disputé avec son épouse peu avant les faits, mais a réfuté toute implication dans la chute de celle-ci», a poursuivi la procureure.

Des témoins, entendus par les enquêteurs, ont confié «une dispute avant les faits» et «de nombreuses investigations, notamment scientifiques, sont en cours», a ajouté Mme Sorita-Minard. «Le mis en cause a été présenté au parquet (lundi) après-midi et sa mise en examen du chef de tentative d'homicide volontaire par conjoint a été requise, ainsi que son placement en détention provisoire», a annoncé la magistrate. En 2018, le ministère de l'Intérieur avait recensé 121 féminicides.

(L'essentiel/afp)