En Meurthe-et-Moselle

21 février 2020 20:15; Act: 21.02.2020 20:18 Print

Acquittée après avoir tué son compagnon violent

NANCY - La justice française a retenu la légitime défense pour relaxer une femme qui a tué d'un coup de couteau son copain violent.

storybild

«Les jurés ont estimé qu'elle était en situation de légitime défense.» (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une jeune femme de 32 ans qui avait tué d'un coup de couteau son compagnon violent en 2016 a été acquittée par la cour d'assises de Meurthe-et-Moselle, les jurés estimant qu'elle était en situation de légitime défense, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat. L'avocat général avait requis 8 ans de prison. «Elle a été acquittée, les jurés ont estimé qu'elle était en situation de légitime défense», a déclaré son avocat, Me Jean Kopf.

«Je suis bien sûr très satisfait car la légitime défense est très difficile à obtenir, il faut une proportionnalité, et là en l'occurrence elle avait un couteau et son compagnon n'était pas armé», a-t-il poursuivi.

«La dalmatienne»

La jeune femme était victime de violences conjugales récurrentes, à tel point qu'elle était parfois surnommée «la dalmatienne» par ses amies car elle était couverte de bleus, rappelait jeudi le journal L'Est républicain.

Elle avait tué d'un coup de couteau en plein cœur son compagnon, âgé de 27 ans, en novembre 2016 à Longuyon. En détention provisoire depuis les faits, elle était jugée pour meurtre. Durant les trois jours du procès, la jeune femme, ainsi que d'autres anciennes petites amies de la victime, ont toutes décrit un homme particulièrement violent.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hegel le 22.02.2020 01:14 Report dénoncer ce commentaire

    Des bleues (que fait la police, les services sociaux, la famille, les amis) vs Un mort. Normal en 2020.

  • Dg57 le 22.02.2020 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aujourd'hui tout le monde ferme les yeux

  • Sowat le 22.02.2020 09:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @mummy : on ne peut malheureusement jamais oublier ce genre de choses, mais apprendre à vivre avec, oui...

Les derniers commentaires

  • Prémédité? le 23.02.2020 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les commentaires de certain(e)s font peur, se réjouir d'un mort? C'est à la valeur accordée à la vie que l'on reconnait le degré d'humanité ou de civilisation d'une personne comme d'un État. Sinon quand on est en danger, que cela dure dans le temps, et que l'on a un gsm : on franchit la porte ou on appelle la police, on ne prend pas un couteau pour tuer.

  • superpapa le 23.02.2020 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Elle est ou la légitime défense ? Il n'y à pas de proportionnalité....bon elle à passé 4 ans en taule mais au final elle est relaxée..et ça c'est grave. C'est quasi open bar pour les femmes à tuer leurs maris...

  • jeanjean le 23.02.2020 07:23 Report dénoncer ce commentaire

    Bien fait pour sa gueule au mec comme ça il ne recommencera plus, vous avez bien fait de vous défendre Mademoiselle, bien aussi pour l'acquittement courage pour la suite

  • Soso le 22.02.2020 22:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oublier jamais pour l’avoir vécu aussi mais estomper la douleur et avancer c’est tout ce que je souhaite à cette dame

  • Soso le 22.02.2020 22:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais peut-être que avec cette jurisprudence les courageux messieurs réfléchiront à deux fois avant de tabasser... si bien sûr ils ont deux neurones mais ça c’est une autre histoire En tout cas elle était en légitime défense et c’est parfait que ça ait été reconnu