En Moselle

06 novembre 2019 12:25; Act: 06.11.2019 13:19 Print

ArcelorMittal à l'origine d'une nouvelle pollution?

FLORANGE - La CGT accuse le géant de la sidérurgie d'avoir délibérément déversé 400 litres d'acide chlorhydrique dans la rivière Fensch, vendredi dernier.

storybild

Au mois de mars dernier, des plaques d'hydrocarbures avaient été découvertes dans la Fensch. (photo: Google street view)

Sur ce sujet
Une faute?

Quelques mois après l'affaire du crassier de Marspich, ArcelorMittal fait à nouveau l'objet de vives critiques pour sa politique environnementale. La CGT accuse le géant de la sidérurgie d'avoir déversé délibérément quelque 400 litres d'acide chlorhydrique dans la rivière Fensch, vendredi dernier.

Ce nouvel incident serait la conséquence d'un incident d'exploitation sur des pompes. L'acide en question «a été déversé dans une station d'épuration de la cokerie», a expliqué Lionel Buriello, responsable CGT chez ArcelorMittal à francebleu. La direction du sidérurgiste réfute pour l'instant une quelconque erreur et affirme qu'aucun rejet d'acide n'a eu lieu. Elle indique qu'un premier rapport interne évoquait cette piste mais que celle-ci a été rapidement écartée.

La prochaine étape de cette affaire se déroulera ce mercredi après-midi, avec la tenue d'un comité d'entreprise extraordinaire. À noter que le maire de Florange, Rémy Dick, a déposé plainte contre ArcelorMittal. Pour rappel, le site de Florange, jugé pour le déversement sans autorisation sur le crassier de Marspich d'eaux usées présentées par un intérimaire (NDRL: Karim Ben Ali) comme des rejets d'acide, a été relaxé le 23 septembre dernier.

(pp/L'essentiel)