Ce mercredi soir

07 novembre 2018 11:10; Act: 07.11.2018 13:31 Print

L'affaire Berlaimont déjà de retour à la télévision

ARLON - La «RTBF» diffusera sur la Une ce mercredi soir un reportage consacré à l'affaire Béatrice Berlaimont, assassinée dans le sud de la province de Luxembourg en 2014.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

Souvenez-vous, l'affaire avait fait grand bruit à la fin de l'année 2014 lorsque la jeune Béatrice Berlaimont, 14 ans et originaire d'Arlon, avait été enlevée, violée et assassinée par Jérémy Pierson, petit toxicomane notoire, qui rodait dans le sud de la Belgique, au Luxembourg et même en France au moment des faits qui ont été jugés en Cour d'assises, début 2018.

Ce mercredi 7 novembre 2018, sur la Une à 20h15, presque quatre ans après de multiples vols et agressions qui ont très mal tourné, la chaîne publique belge RTBF a décidé de consacrer un reportage de 52 minutes sur l'affaire Béatrice Berlaimont. «Nous nous sommes rendus sur les différents lieux du drame, d'Arlon en passant par les petits villages gaumais proches de la frontière française», nous a précisé Sylvie Chevalier, la journaliste qui s'est chargée du reportage avec Sophie Gillet.

Témoignages poignants

«C'est également la première fois que nous entendrons le témoignage du papa de la petite Béatrice», a souligné notre interlocutrice au téléphone. «Plusieurs personnes concernées de près par cette affaire travaillent au Luxembourg et on a bien eu conscience, lors de notre enquête, du climat pesant qu'il régnait dans toute la Grande Région au moment des faits en novembre et en décembre 2014».

Dans de courtes séquences diffusées sur les réseaux sociaux pour annoncer le reportage, on peut également y découvrir un extrait du témoignage de Sauvane Watelet, agressée et violée par Jérémy Pierson. Cette jeune dame réussira à fuir son agresseur et deviendra par la même occasion le témoin-clé qui permettra de retrouver celui qui avait également agressé une joggeuse finlandaise de 19 ans en juin 2014, dans le parc Laval, à Dommeldange.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Glaude le 07.11.2018 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Triste et horrible affaire ! Soyez surtout prudents, des gens comme cette ordure, ils en traînent de plus en plus dans les rues. Justice débordée ou laxiste , problème de budget à octroyer a tous ces services, qui devaient normalement s'occuper sévèrement de ces ignobles individus. Voyez où cela nous mène ! Encore un bien connu de la justice pour divers délits et infractions graves et … toujours en liberté Maintenant, les plus a blâmer sont ces avocats qui arrivent encore à trouver des excuses, tentant de nous rendre le personnage un peu plus sympathique. Affligeant tout simplement.

  • Jean le 08.11.2018 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Faire du divertissement avec le malheur touchant des individus/ des familles. Décadence de la société.

  • Luxstory le 07.11.2018 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les avocats ne sont pas la pour trouver des excuses mais pour défendre leurs clients. Tout le monde a droit de se faire défendre par un avocat pour quelque fait que ce soit. Quand bien même les faits sont hautement répréhensibles il ne s’agit pas de blâmer les avocats qui ne font que leur métier. Il y a bien évidemment les arguments présentés devant les juges mais ces derniers ne sont pas dupes. Si sanction doit y avoir, sanction sera prononcée....

Les derniers commentaires

  • Jean le 08.11.2018 10:53 Report dénoncer ce commentaire

    Faire du divertissement avec le malheur touchant des individus/ des familles. Décadence de la société.

  • Money money le 07.11.2018 14:29 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis persuadé qu'il sera un jour libéré. La récidive, cela rapporte bien plus que de garder ces abrutis en prison.

  • Luxstory le 07.11.2018 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les avocats ne sont pas la pour trouver des excuses mais pour défendre leurs clients. Tout le monde a droit de se faire défendre par un avocat pour quelque fait que ce soit. Quand bien même les faits sont hautement répréhensibles il ne s’agit pas de blâmer les avocats qui ne font que leur métier. Il y a bien évidemment les arguments présentés devant les juges mais ces derniers ne sont pas dupes. Si sanction doit y avoir, sanction sera prononcée....

  • Le Glaude le 07.11.2018 13:35 Report dénoncer ce commentaire

    Triste et horrible affaire ! Soyez surtout prudents, des gens comme cette ordure, ils en traînent de plus en plus dans les rues. Justice débordée ou laxiste , problème de budget à octroyer a tous ces services, qui devaient normalement s'occuper sévèrement de ces ignobles individus. Voyez où cela nous mène ! Encore un bien connu de la justice pour divers délits et infractions graves et … toujours en liberté Maintenant, les plus a blâmer sont ces avocats qui arrivent encore à trouver des excuses, tentant de nous rendre le personnage un peu plus sympathique. Affligeant tout simplement.

    • Du calme le 07.11.2018 14:16 Report dénoncer ce commentaire

      Stop, ne dramatisez pas non plus Le Glaude, avec quel bout de lorgnette vous voyez tout cela? Il n'en traine pas plus de mauvais gars dans les rues que toujours. Ceci dit: j'ai été très affecté aussi par l'assassinat de Béatrice.

    • Malheureusement vrai le 07.11.2018 14:29 Report dénoncer ce commentaire

      Grâce aux politiques de gauche, tout simplement !

    • reorit le 07.11.2018 15:54 Report dénoncer ce commentaire

      Peine de mort

    • Le Glaude le 07.11.2018 16:56 Report dénoncer ce commentaire

      @Du calme. Certes, mais avant ils étaient punis à la valeur de leurs actes. Actuellement, faute de places dans les établissements pénitenciers, de vices de procédures engendrés par des lois qui se contredisent, des droits de ci des droits de là, on relâche en vous faisant le gros doigt et en vous disant vous ne le ferez plus hein monsieur, vous nous le promettez hein… et voilà ce qui arrive et arrivera encore plus si ce système ne change pas.

    • Le Glaude le 07.11.2018 17:15 Report dénoncer ce commentaire

      @reorit. Ne tombez pas dans l'extrême, la peine de mort n'a jamais réglé le problème de la criminalité.