À Strasbourg

06 février 2020 09:46; Act: 06.02.2020 10:21 Print

Catherine Trautmann brigue à nouveau la mairie

STRASBOURG - La tête de liste du parti socialiste aux élections municipales, Mathieu Cahn, a annoncé qu'il cédait sa place à l'ancienne ministre et maire de Strasbourg.

storybild

Catherine Trautmann a déjà été maire de Strasbourg à deux reprises, en 1989 puis en 1995. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

Catherine Trautmann avait apporté son soutien début novembre à la candidature de Mathieu Cahn et figurait initialement en n°2 sur sa liste, très à la peine dans les derniers sondages. Mathieu Cahn a affirmé mercredi lors d'une conférence de presse qu'il se se retirait afin de pouvoir se «défendre publiquement» dans le procès d'un de ses collaborateurs de la Maison des associations, dont il était le président. Un procès où il n'est pas poursuivi lui-même.

«Je n'imaginais pas me retrouver en tête de liste», a assuré Mme Trautmann (69 ans), déjà élue maire de Strasbourg à deux reprises, en 1989 puis en 1995. «Je ne suis ni une revenante, ni un fantôme, non, je suis bien vivante et si je n'avais pas prévu du tout d'être dans cette position, je dois assumer aussi cette responsabilité». «Mon ambition c'est que nous gagnions», a ajouté cette figure politique locale, qui a également été ministre de la Culture et de la Communication de juin 1997 à mars 2000 dans le gouvernement de Lionel Jospin.

Roland Ries ne se représente pas

Le fait qu'elle prenne la tête de la liste socialiste est susceptible de redistribuer les cartes dans la campagne pour les municipales à Strasbourg, où Alain Fontanel (LREM) et Jeanne Barseghian (Verts) semblaient jusque-là faire la course en tête. Apportant son soutien début novembre à la candidature de Mathieu Cahn, Catherine Trautmann avait promis une campagne de «proximité» et de «contact» face à «l'armada nationale» déployée par LREM pour soutenir, Alain Fontanel, avec force visites ministérielles.

Déjà chargée de l'élaboration du projet de la liste socialiste, elle s'était dite persuadée que les Strasbourgeois attendaient plus un engagement local des candidats qu'une «posture d'héritier», visant là aussi Alain Fontanel dont le maire socialiste sortant, Roland Ries, avait fait un temps son Dauphin. À 75 ans, Roland Ries, qui achève un deuxième mandat consécutif (après avoir été déjà maire de 1997 à 2000 lorsque Catherine Trautmann était membre du gouvernement Jospin), ne se représente pas.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rambo le 06.02.2020 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est très bien cette femme, et son mari, le colonel, un homme de confiance

Les derniers commentaires

  • Rambo le 06.02.2020 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Elle est très bien cette femme, et son mari, le colonel, un homme de confiance