En province de Luxembourg

19 février 2019 15:39; Act: 19.02.2019 16:49 Print

De la prison ferme pour les fermiers de l'horreur

BASTOGNE - Après avoir maltraité plusieurs dizaines de bovins durant plusieurs années à Bastogne, un couple d'exploitants a été condamné à de la prison et de lourdes amendes.

storybild

Plusieurs bêtes ont été sauvées en 2016 par les équipes de l'ASBL Animaux en péril. (photo: Animaux en péril)

Sur ce sujet
Une faute?

Le jugement est tombé ce mardi, annoncent les médias belges. Un couple d'éleveurs de la région de Bastogne a été condamné à de la prison ferme (16 et 12 mois) et à de lourdes amendes financières pour avoir maltraité de nombreuses bêtes dans une exploitation agricole qualifiée de «ferme de l'horreur». Ils ne pourront plus élever des bovins lors des trois prochaines années et ils devront s'acquitter d'amendes estimées, au total, à un peu moins de 60 000 euros.

En décembre 2016, rappelle le quotidien L'Avenir Luxembourg, plusieurs associations qui viennent en aide aux animaux (l'ASBL Animaux en péril et le rêve d'Aby) avaient découvert sur place à Bastogne plusieurs cadavres de vaches dans la cour de cette ferme. Plusieurs dizaines d'animaux se trouvaient également dans des conditions sanitaires qualifiées «d'inacceptables» où se mélangeaient «urines et excréments».

Durant cinq ans, l'enquête a révélé qu'un total de 520 bovins étaient morts dans cette exploitation où le couple n'hésitait pas à priver d'eau et de lumière les animaux qui souffraient également de malnutrition. Le fermier a également été reconnu coupable d'exercer illégalement la médecine vétérinaire en pratiquant lui-même des césariennes ou en coupant les cornes des bovins à l'aide de sa disqueuse sans la moindre anesthésie.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MarieN le 19.02.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    Que 3 ans sans élever des bovins?

  • Antho le 19.02.2019 16:23 Report dénoncer ce commentaire

    16 et 12 mois seulement ? Pour plus de 500 bovins ? L’homme et sa justice me laissera toujours sans voix..

  • Vicky le 19.02.2019 18:24 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas de mots... en être encore là au 21ème siècle! honteux! Aucun animal ne mérite de souffrir!

Les derniers commentaires

  • neckel le 23.02.2019 19:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y’a un paysan (bio) près de chez moi qui fait pas mieux ses animaux (pas d’eau, rien à pâturer, sang suit le cuir à force de les frapper,.....)

  • Maeva le 20.02.2019 11:48 Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique qui a tellement progressé sur les animaux les deux dernières années avec de nouvelles lois....dans les faits, au final, on voit que ça reste la même chose et que rien n'évolue vraiment. Donc est-ce juste de la poudre aux yeux ? ...c'est à se demander !! Quelle honte !! En 2019....

  • vinzz le 20.02.2019 11:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le mal que l'ont fait à autrui retombe toujours sur soit un jour ou l'autre...il y a bien plus que la prison qui les attendent!!

  • Mina le 20.02.2019 08:43 Report dénoncer ce commentaire

    "Ils ne pourront plus élever des bovins lors des trois prochaines années"... Que 3 ans? C'est une grande blague. L'être humain se croit si supérieur aux animaux. Ils étaient là avant nous et resteront bien après nous. Un jour ou l'autre nous finirons par payer le prix fort...

  • Le Togolais le 20.02.2019 08:07 Report dénoncer ce commentaire

    3 ans sans élever des bovins???? Ce serait comme: ne pas pouvoir rencontrer des gens pendant 3 ans parce que tu les as maltraités.C'est quoi pour une justice? Interdit d'approcher et avoir des animaux à VIE!