En Moselle

31 août 2018 09:29; Act: 31.08.2018 09:57 Print

Débouté, un migrant se coud les lèvres à Metz

METZ - Débouté de son droit d'asile, un Marocain de 31 ans a eu recours à des moyens extrêmes pour protester contre cette décision.

Sur ce sujet

Hébergé dans un foyer de Metz, un migrant marocain de 31 ans a utilisé une méthode «musclée» pour protester contre la décision d'expulsion prise à son encontre, mercredi. Il a commencé par entamer une grève de la faim, avant de se coudre les lèvres, relate France Bleu. Il a ensuite passé la nuit devant le camp de Blida à Metz, où se sont rendus des représentants de l'État et de la ville de Metz pour tenter de le raisonner.

Une autre solution d'hébergement lui a finalement été proposée et le migrant a pu intégrer un nouveau foyer, jeudi après-midi. Pris en charge par les services médicaux, l'homme a fini par accepter de cesser sa grève de la faim et de se faire couper les fils qui entravaient sa bouche.

(L'essentiel)