Est de la France

30 octobre 2020 22:03; Act: 30.10.2020 23:13 Print

Des commerces «non-​​essentiels» se rebellent

GRAY- Des commerçants, qui ne peuvent plus travailler à cause du confinement, ont décidé ce vendredi d'ouvrir leur magasins, pourtant classés comme «non-essentiels».

Sur ce sujet
Une faute?

Ils en ont «ras le bol». Une dizaine de commerçants de la ville de Gray (Haute-Saône, dans l'est de la France), qui ne peuvent plus travailler en raison du confinement, ont pris la décision ce vendredi d'ouvrir leur magasins, pourtant classés comme «non-essentiels», rapporte L'Est Républicain.

Ils dénoncent ainsi un « deux poids deux mesures » par rapport aux grandes surfaces. «Elles ont droit de vendre tout ce que nous avons dans nos petites boutiques », déplore la gérante d'un magasin de chaussures. « À la différence près que le risque de contamination n’a rien à voir dans nos commerces. Ça se saurait, si nous avions des files d’attente. Et nous, nous avions tout respecté… », souligne une autre.

Déterminés à «rester ouverts» , ces commerçants sont soutenus par le maire de la ville qui envisage de faire voter une «motion de soutien en conseil municipal» et qui appelle «l’État à aller dans leur sens».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • rené sance le 31.10.2020 01:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je soutiens tous ces petits commerçants que l’on veut éradiquer sous prétexte de virus et je n’achèterai rien en grande surface pendant le confinement

  • marima le 31.10.2020 05:09 Report dénoncer ce commentaire

    dans toutes les petites villes de France les centres ville ont déjà perdu la plupart de leurs commerces et cela même avant ce Covid 19, cette nouvelle mesure va tuer tous ceux qui résistaient encore un peu. Espérant que dans 15 jours, ils pourront à nouveau travailler librement , que l'Etat comprenne vite quel désastre cela va engendrer pour la suite. très solidaires avec ces commerçants des centres ville. Arrêtons de seulement engraisser les grandes surfaces et les grands distributeurs de vente par internet.

  • Yann le 31.10.2020 00:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'état français débloque des milliards pour les multinationales, pourquoi ils ne font pas la même chose pour le secteur des commerces, le secteur des hôpitaux, un salaire décent aux corps médical, remettre les 68000 lits supprimés depuis 17 ans, on serait pas à saturation, aujourd'hui. Parce que c'est de ça qu'ils ont peur, la saturation des hôpitaux qui paralyse tout un pays.

Les derniers commentaires

  • abdel crime le 01.11.2020 10:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quel gérance de la part du gouvernement

  • orange le 01.11.2020 10:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est la meilleure méthode pour tuer les petits commerces afin de «  booster «  les hypermarchés et tous les achats en ligne . C’est vraiment triste !

  • julius lux le 01.11.2020 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fermés les grandes surfaces et laiser les petit commerce ouvert!!

  • Obvservateur le 01.11.2020 08:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et alors, le suivi? Quel est le prix de cette rébellion? Il y a t-il eu des sanctions? Si oui, ça prouverait la cohérence des mesures prises par le gouvernement français. Si non, vous tenez enfin un scoop, on peut ne pas respecter la loi sans être sanctionné? Honnêtement sans nous informer des suites, c’est lancer une polémique sur, voire un appel à la résistance (que je qualifie pas volontairement) aux lois sans mentionner les conséquences. Or certains simples d’esprit pourraient juste essayer de faire la même chose et la conséquence c’est le chaos

  • Mereco le 31.10.2020 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Medames et Messieurs de votre courage. si seullement tout le monde reagissait comme vous. il y a moins de risques si la population n est pas obligee d aller dans des grands centres commerciaux. Mais l Etat veux detruire les petites entreprises. Ce n est pas rationnelle de tout fermer. ils ne font qu augmenter les risques de propagation.