Déchets radioactifs en Lorraine

26 mai 2018 14:29; Act: 26.05.2018 14:40 Print

Des opposants à Bure déboutés par la justice

METZ - La Cour de cassation a rejeté le pourvoi de six associations qui accusaient l'Andra d'avoir volontairement sous-estimé le potentiel géothermique du site.

storybild

Les opposants au projet d'enfouissement des déchets nucléaires à Bure ont subi une défaite sur le terrain judiciaire. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet

La Cour de cassation a estimé que «les travaux de l'Andra avaient été validés par tous ses partenaires, que les manquements à son obligation de délivrer une information exacte et les inexactitudes alléguées n'étaient pas établis avec une certitude suffisante», selon un communiqué de l'Andra.

Six associations, le réseau Sortir du nucléaire et cinq associations locales, contestaient la précision des études menées par l'Andra en 2007/2008 établissant que la ressource géothermique du site ne remet pas en cause le projet Cigéo, qui vise à enfouir à 500 m sous terre les déchets les plus radioactifs du parc nucléaire français.

«L'Andra peut tout se permettre»

En 2013, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) avait émis un avis similaire. Les antinucléaires avaient formé un pourvoi en cassation après avoir été déboutés en mars 2017 par la cour d'appel de Versailles, à qui ils demandaient de condamner l'Andra pour «faute». En première instance, leur demande avait été rejetée par le tribunal de grande instance de Nanterre.

«Pas de faute pour l'Andra, qui a pourtant dissimulé des données compromettant la faisabilité du stockage nucléaire à Bure. L'Andra peut tout se permettre, une fois de plus, avec l'aval de la justice», a regretté dans un communiqué Bure stop, la coordination d'associations et de collectifs anti-Cigéo.

«Favoriser l'implantation d'un soi-disant coffre-fort géologique, destiné en théorie à ne jamais être ouvert, à l'aplomb d'une mine d'eau chaude à Bure qui intéressera inévitablement nos descendants, cela en dit long sur la part laissée au "bricolage" et à l'inconnu qui habille le projet Cigéo», est-il ajouté dans le communiqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Cœur dévastateur le 26.05.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut-on croire un instant à l'intégrité de la Justice. La Justice est organisée par les gouvernements, les juges payés par l'Etat, les carrières organisées par l'Etat, les lois créées par l'Etat. Si la Justice était vraiment indépendante, les évolutions de démocraties en dictatures ne pourraient plus être possible encore de nos jours. On le constate à chaque fois que des intérêts supérieurs sont en cause que la Justice est sous tutelle.

  • Michel/pierre le 26.05.2018 15:35 Report dénoncer ce commentaire

    en Lorraine et ... en Champagne, car le site est à cheval sur les 2 départements donc sur les 2 régions autant dire dans le Grand-Est ...

  • J.Jaurès le 27.05.2018 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Et dans quelques années quand il y aura une Catastrophe les politiques diront >

Les derniers commentaires

  • J.Jaurès le 27.05.2018 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Et dans quelques années quand il y aura une Catastrophe les politiques diront >

  • simoneta le 26.05.2018 20:54 Report dénoncer ce commentaire

    ah la justice !!!et ce quelle devrait etre si elle n'etait pas a la botte du fric et de l'injustice!

  • Cœur dévastateur le 26.05.2018 15:45 Report dénoncer ce commentaire

    Comment peut-on croire un instant à l'intégrité de la Justice. La Justice est organisée par les gouvernements, les juges payés par l'Etat, les carrières organisées par l'Etat, les lois créées par l'Etat. Si la Justice était vraiment indépendante, les évolutions de démocraties en dictatures ne pourraient plus être possible encore de nos jours. On le constate à chaque fois que des intérêts supérieurs sont en cause que la Justice est sous tutelle.

  • Michel/pierre le 26.05.2018 15:35 Report dénoncer ce commentaire

    en Lorraine et ... en Champagne, car le site est à cheval sur les 2 départements donc sur les 2 régions autant dire dans le Grand-Est ...