Rhénanie-Palatinat

30 octobre 2018 14:12; Act: 30.10.2018 15:10 Print

Des squelettes mis au jour par une pelleteuse

MAYENCE - En effectuant des travaux d'excavation, des ouvriers du bâtiment sont tombés sur les restes de plus d'un millier de morts.

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

En effectuant des travaux d'excavation dans la ville allemande de Mayence, des ouvriers du bâtiment ont découvert une fosse commune datant du XIXe siècle. Selon Jens Dolata, archéologue auprès de la Direction générale du patrimoine culturel de Rhénanie-Palatinat, celle-ci contiendrait vraisemblablement plus d'un millier de squelettes. Un club de tir envisagerait d'y construire un stand de tir. Lors des travaux, une pelleteuse aurait sorti plusieurs squelettes de terre et les aurait ainsi endommagés. Les faits avaient été précédemment relatés par la chaîne de télévision allemande SWR.

Selon M. Dolata, les dépouilles auraient été enterrées avec dignité sur plusieurs rangées. Lundi prochain se tiendra une réunion de planification des travaux en présence des représentants du club de tir, du maître d'ouvrage et des architectes du projet. Afin de ne pas troubler davantage la paix des défunts, tous les ossements devraient rester dans le sol. «En fait, il n'est pas possible de déplacer tous les squelettes», précise M. Dolata.

D'après les premières analyses, il pourrait s'agir de soldats français et allemands, victimes de l'épidémie de typhoïde qui a eu lieu il y a 200 ans, après la bataille de Leipzig. On estime qu'environ 18 000 personnes seraient mortes de la maladie, à l'époque.

(L'essentiel/dpa)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge le 30.10.2018 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Article intéressant.

  • Grand Maître le 30.10.2018 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissons-les en paix.

  • Oui Mais le 31.10.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Comme dit Grand Maître, laissons les en paix, mais faites leur un beau monument!

Les derniers commentaires

  • Oui Mais le 31.10.2018 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Comme dit Grand Maître, laissons les en paix, mais faites leur un beau monument!

  • Grand Maître le 30.10.2018 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissons-les en paix.

  • Le Belge le 30.10.2018 17:30 Report dénoncer ce commentaire

    Article intéressant.