Grande Région/Allemagne

06 décembre 2019 16:35; Act: 06.12.2019 17:26 Print

Deutsche Bahn veut redonner vie au chemin de fer

La société ferroviaire allemande souhaite redonner vie aux lignes désaffectées. Cette initiative pourrait profiter à la Sarre et à la Rhénanie-Palatinat.

storybild

La Deutsche Bahn envisage de ne plus fermer de lignes de chemin de fer, à l'avenir. (photo: DPA/Christoph Soeder)

Sur ce sujet
Une faute?

«Fini, les fermetures! Nous avons créé un groupe de travail pour redonner vie à certaines lignes désaffectées». C'est avec ces mots qu'un porte-parole de la société ferroviaire allemande Deutsche Bahn a annoncé, ce vendredi, sa volonté de mettre un terme à la fermeture de lignes de chemin de fer et de rouvrir des lignes désaffectées. «Il faut identifier un ensemble de tronçons avant le printemps prochain, afin d'en débattre avec le gouvernement fédéral et les länder», a t-il souligné. Ce projet avait déjà fait l'objet d'un article dans le magazine allemand Der Spiegel.

Selon le membre du conseil d'administration, Ronald Pofalla, cité par le magazine, «chaque kilomètre de voie en Allemagne est utile pour faire face à la croissance du trafic et renforcer le système ferroviaire». Il a cité en exemple plusieurs lignes régionales susceptibles d'être sauvées, notamment la «Niedtalbahn», qui reliait autrefois Dillingen (land de Sarre) à Bouzonville (Moselle).

3 600 kilomètres de lignes à l'arrêt

Selon le lobby ferroviaire allemand Allianz pro Schiene, ce sont 3 600 kilomètres de lignes de chemin de fer, soit 10% du réseau, qui ont été fermées depuis 1994, à 90% dans l'est de l'Allemagne. En parallèle, 800 kilomètres de lignes de transports de personnes et 400 kilomètres de lignes de fret ont été remis en service. Nombre de petits tronçons pourraient combler un manque sur de longues lignes régionales.

S'il existe déjà des projets concrets pour certaines lignes désaffectées près de la frontière luxembourgeoise, notamment celle entre Hombourg (Sarre) et Deux-Ponts (en Rhénanie-Palatinat), d'autres pourraient prochainement voir le jour, suite à une récente requête des Verts. C'est le cas de l'éventuelle remise en circulation de la «Rosseltalbahn», entre Sarrebruck et Hostenbach, en Sarre. Cette ligne est-ouest est l'une des sept qui reliaient autrefois la Sarre à la France.

(Lucas Hochstein/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gallardo Henri le 08.12.2019 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    C'est top !

Les derniers commentaires

  • Gallardo Henri le 08.12.2019 16:44 Report dénoncer ce commentaire

    C'est top !