France/Luxembourg

13 janvier 2021 14:08; Act: 14.01.2021 14:26 Print

«Deux jours de télétravail pour les frontaliers»

LUXEMBOURG - Le maire de Thionville souhaite l’instauration d'une «règle» pour le télétravail et dévoile sa solution pour la fiscalité.

storybild

Pierre Cuny veut «passer à la vitesse supérieure» sur le télétravail.

Sur ce sujet
Une faute?

Faut-il étendre le télétravail de matière pérenne au Luxembourg? Alors que la crise actuelle a montré les opportunités (mais aussi les limites) de l'activité professionnelle à distance, les discussions se poursuivent aussi bien au Grand-Duché que dans les pays frontaliers pour anticiper une évolution à long terme.

Dernière prise de parole en date, celle du maire de Thionville, Pierre Cuny, qui estime dans une interview accordée à L'essentiel «qu'une règle de deux jours de télétravail par semaine» devrait être mise en place «pour les frontaliers». Une nécessité, selon lui, pour limiter le nombre de personnes qui se déplacent tous les jours au Luxembourg et solutionner en partie l'encombrement des voies d'autoroute et des transports en commun.

D'après le maire de la commune du Grand Est, le seuil de 29 jours autorisés au niveau fiscal, fruit de la convention signée entre la France et le Luxembourg, «ne devrait pas s'appliquer au télétravail», puisqu'il s'agit simplement «de travail détaché» selon l'élu local. Pour rappel, au-delà de cette limite, les jours travaillés devraient être imposés en France et non plus au Luxembourg.

«Neutraliser cette fiscalité»

C'est justement là où le bât blesse. Une extension du nombre de jours exonérés n'est pas vue d'un bon œil par la France, qui s'oppose «à une perte pérenne de recettes fiscales», d'après la dernière communication du ministère des Finances sur le sujet. Au Luxembourg, un consensus politique semble se dessiner autour d'une journée de télétravail par semaine, y compris pour les frontaliers, sans qu'aucun projet de loi n'ait encore été déposé pour le moment.

Bien conscient de la «bataille» fiscale qui se joue autour du télétravail, le maire de Thionville lance une autre idée: «La neutralisation» de cette fiscalité qui ne devrait bénéficier «ni directement à la France, ni directement au Luxembourg» mais au financement d’infrastructures transfrontalières.

Un vœu pieux qui ne pourra se réaliser que sur décision des deux pays concernés. Pour l'heure, le décompte des jours de télétravail des frontaliers français est toujours gelé en raison de la crise sanitaire. Et ce jusqu'au 31 mars.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Piet le 13.01.2021 22:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce que les gens ne comprennent pas, c’est que la limite des 30 jours par an ne cible pas les frontaliers. Elle empêche un consultant parisien de créer une boîte à Lux, et de rémunérer tous ses consultants au Luxembourg, alors qu’ils travaillent et habitent à Paris. Les frontaliers sont malheureusement un dommage collatéral.

  • Marty McFly le 13.01.2021 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Noël est déjà passé non ??!!! Mr cherche à faire rentrer de l'argent dans sa commune afin d'éviter d'augmenter encore et encore la taxe foncière

  • Harry le 14.01.2021 07:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même 3jours serait envisageable... aucun impact sur le travail beaucoup plus productif, qualité de vie au top et réduction des coûts pour l’entreprise... Très bien merci ! A voir pour la fiscalité mais nous avons la preuve que c’est possible

Les derniers commentaires

  • vdv le 15.01.2021 12:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà que leur attention vers les clients est exécrable, alors là c’est le bonbon. Regardez CNS a Hollerich beaucoup de fonctionnaires tous en télétravail, résultat cinq semaines de attente pour une réponse.

  • Je consulte le 15.01.2021 10:44 Report dénoncer ce commentaire

    AH je me souviens qu'a une époque, j'ai été salarié luxembourgeois (donc considéré comme frontalier) pendant 4 ans, alors que je travaillais à paris, sans avoir jamais mis les pieds au luxembourg pendant 4 ans (juste une fois pour recuperer ma voiture de fonction) Voila pourquoi il ne doit pas y avoir de teletravail pour les frontaliers, c'est trop facile!

  • vdv le 14.01.2021 18:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gros connerie le télétravail, que profite les frontaliers. Ao travail on doit être sûr place, pas à la maison

  • frkanolu le 14.01.2021 13:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pourquoi pas virer le salaire des frontaliers sans les faire travailler du tout ? Qu’en pensez-vous ? Faut arrêter les conneries, toujours les mêmes qui veulent tout...

  • @ Piet le 14.01.2021 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Pour pallier à cette condition, il suffit de déclarer une adresse principale à une certaine distance de son lieu de Travail. Tout le monde sait qu'une personne vivant à 200kms ne viendra pas quotidiennement. Le Luxembourg nous donne un travail que nos pays ne sont pas capable de nous offrir. Une fiscalité Grande Région serait peut être une solution. Les frontaliers ont autant besoin du Luxembourg que le Luxembourg à besoin des frontaliers. Quand on veut, on peut...