En Meurthe-et-Moselle

14 juin 2019 10:47; Act: 14.06.2019 11:08 Print

Elle aurait défenestré une rivale de sa fille

VANDOEUVRE-LÈS-NANCY - Une femme est accusée d'avoir poussé dans le vide une adolescente, du 4e étage d'un immeuble. Renvoyée aux assises, elle risque la prison à vie.

Sur ce sujet
Une faute?

Une femme accusée d'avoir provoqué en 2016 la chute d'une adolescente de 15 ans du 4e étage d'un immeuble de Vandoeuvre-lès-Nancy, a été renvoyée aux assises, rapporte L'Est Républicain. Mise en examen pour tentative d'assassinat, la prévenue encourt la perpétuité.

Tout serait parti d'une rixe le 6 novembre 2016 entre l'adolescente et la fille de l'accusée, qui est placée dans un foyer. Cette dernière, qui se serait retrouvée avec le nez en sang, aurait, devant un éducateur, appelé sa mère pour lui raconter la scène et lui dire qu’il fallait «mettre un coup de couteau» à sa rivale.

Braquée à son domicile?

Trois jours plus tard, la mère de famille aurait donc appelé la future victime depuis sa fenêtre, pour l'inviter à monter prendre le thé. Tandis que l’adolescente était assise, la prévenue se serait glissée derrière elle et aurait essayé de l’étrangler avec un foulard. La jeune fille aurait alors ouvert la fenêtre pour appeler à l'aide. Mais l'accusée lui aurait saisi les deux jambes et l’aurait basculée vers le vide.

De son côté, l’accusée a une autre version des faits. Selon elle, «l'ennemie» de sa fille et deux hommes l’ont braquée chez elle. Les deux garçons seraient repartis en les enfermant dans l’appartement. La mère de famille aurait alors annoncé à l'adolescente qu’elle allait appeler la police. Paniquée, cette dernière aurait enjambé la fenêtre pour échapper aux forces de l'ordre. Dans tous les cas, la jeune fille restera marquée à vie par cette chute de 11 mètres. À noter par ailleurs que la fille de la prévenue sera quant à elle jugée devant le tribunal des enfants pour deux délits: menaces de mort réitérées et incitation à un assassinat.

(L'essentiel)