En Moselle

27 juin 2019 12:54; Act: 27.06.2019 15:08 Print

En pleine canicule, des piscines fermées à Metz

METZ - Alors qu'il devrait faire 34°C jeudi après-midi, les piscines municipales resteront fermées à cause d'un mouvement de grève national de la fonction publique.

storybild

Les Messins devront patienter jusqu'à vendredi pour pouvoir profiter des deux piscines municipales de la commune. (photo: AFP/Hauke-christian Dittrich)

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce n'est pas de chance, le mouvement de grève national est suivi dans nos deux piscines municipales», a précisé la ville de Metz. Plusieurs syndicats sont en grève jeudi pour demander «le retrait du projet de loi de transformation de la fonction publique et du service public, l'ouverture de réelles négociations» et «une revalorisation salariale». Une troisième piscine est fermée en raison de travaux de réfection jusqu'au 15 septembre.

Différentes initiatives sont «proposées aux Messins et aux visiteurs pour qu'ils puissent se rafraîchir d'une autre manière comme l'extension de l'amplitude horaire des fontaines», a précisé la ville, rappelant que «les espaces verts où l'on peut trouver de la fraîcheur sont nombreux à Metz».

«Une tarification exceptionnelle des piscines municipales» sera mise en place pendant le week-end, a-t-on ajouté. Les deux piscines rouvriront vendredi matin. La Moselle fait partie des 78 départements placés en vigilance en raison d'un «épisode caniculaire» avec des températures comprises entre 38°C et 41°C sur les régions au sud de la Loire, et de 33°C à 37°C plus au nord, selon Météo-France.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Superpapa le 27.06.2019 15:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    En même temps si c'est pour y voir des burkinis et des racailles...je préfère rester chez moi. Merci le vivre-ensemble...

  • Trop fort le 27.06.2019 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Metz ??? Ce n'est pas la ville qui veut faire payer le Luxembourg pour les frontaliers ? Reglez d'abord vos problèmes avant de réclamer aux autres !!

  • patrick le 27.06.2019 18:33 Report dénoncer ce commentaire

    Et quand ils ne font pas grève ces fonctionnaires , ils font quoi?Les messins apprécieront .

Les derniers commentaires

  • petitgénie le 28.06.2019 10:58 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut retirer de l'argent de l'entretien de Cattenom et le réinvestir dans les piscines de Metz et cela jusqu'à ce que le Luxembourg paye! Et compense également les décennies de cadeaux faits en matière de formation au Luxembourg.

  • chris le 28.06.2019 10:07 Report dénoncer ce commentaire

    une de plus, pauvre FRANCE en pleine déchéance.Ca ne s'arrête pas

  • far le 28.06.2019 07:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas grave les français préfèrent passer la frontière pour venir dépenser notre argent si bien gagner au Luxembourg vive les piscines du Luxembourg.

  • petitevoix le 28.06.2019 07:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est la France !!!

  • JDCJDR le 28.06.2019 00:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après ça réclame une compensation... Vaut mieux en rire !