France/Belgique

20 novembre 2020 08:12; Act: 20.11.2020 10:38 Print

Enterrée après avoir pris une balle dans le dos

MONT-SAINT-MARTIN - France Gérard a été victime d'un coup de fusil dans son garage. Son ex-compagnon Sylvain Lefèvre l'a enterrée près d'Arlon. Il est passé aux aveux.

storybild

France Gérard avait disparu à Mont-Saint-Martin, lundi. Son corps a été retrouvé dans un bois d'Arlon, jeudi. (photo: Facebook / TV Lux)

Sur ce sujet
Une faute?

Disparue depuis le lundi 16 novembre 2020, France Gérard, une Belge de 56 ans résidant à Mont-Saint-Martin en France, non loin des frontières luxembourgeoise et belge, a été retrouvée morte et enterrée, ce jeudi 19 novembre, dans un bois de la commune d'Arlon, situé entre Stockem et Fouches, près de l'autoroute E411 et la nationale 83.

Selon le quotidien régional L'Avenir Luxembourg, le suspect, Sylvain Lefèvre, 68 ans, placé en garde à vue à Longwy depuis le mardi 17 novembre, a avoué avoir tué son ex-compagne d'une balle de fusil dans le dos à Mont-Saint-Martin. Il aurait ensuite déplacé le corps de sa victime dans un bois à proximité duquel il vivait dans une sorte de campement, depuis quelques jours.

Le procureur adjoint de la République à Nancy, Stéphane Javet, a communiqué les informations suivantes à nos confrères belges. Sylvain Lefèvre «a été déféré au parquet de Nancy, ce jeudi, vers 15h, afin d’être présenté à un juge d’instruction. Le parquet criminel de Nancy a ouvert une information judiciaire des chefs d’enlèvement/séquestration sans libération volontaire avant le 7e jour (qualification criminelle) et d’assassinat. Le parquet de Nancy va prendre des réquisitions aux fins de placement en détention provisoire de l’intéressé».

Le suspect parle d'un accident

Visiblement très bien informés, nos confrères de L'Avenir Luxembourg ajoutent encore que le suspect avait déjà été condamné pour des violences sur une autre ex-compagne en 2003. Aux policiers français, ces derniers jours, Sylvain Lefèvre aurait reconnu les faits après avoir tenté de les nier dans un premier temps. Pour essayer de se défendre, le suspect aurait évoqué un «accident». Il aurait «glissé» et le coup de fusil, «chargé et muni d'un silencieux», serait parti tout seul.

(L'essentiel)