Sidérurgie en Moselle

23 juillet 2020 13:32; Act: 23.07.2020 14:24 Print

France Rail Industry connaît son repreneur

HAYANGE - Le tribunal judiciaire de Strasbourg a confié au groupe britannique Liberty la reprise de l'entreprise d'Hayange, principal fournisseur en rails de la SNCF.

storybild

Le site sidérurgique mosellan emploie environ 450 personnes. (photo: AFP/Jean-christophe Verhaegen)

Sur ce sujet
Une faute?

«Le candidat désigné est le groupe Liberty», a annoncé le greffe de la chambre commerciale du tribunal judiciaire de Strasbourg. Le groupe britannique doit néanmoins obtenir l'accord du ministère de l'Économie: FRI est le principal fournisseur de rails de la SNCF, un actif considéré comme «stratégique» par le gouvernement français et qui nécessite donc le feu vert des autorités françaises pour son rachat.

Le projet industriel de Liberty, qui intègre aussi l'aciérie d'Ascoval à Saint-Saulve (Nord), a été préféré aux offres de quatre autres candidats: le leader de l'acier ArcelorMittal, le groupe indien Jindal, le britannique Olympus Steel et le chinois Jingye.

«On avait le choix entre la peste et le choléra»

«On attend une réunion tripartite, on souhaite que l'État s'engage. On veut des garanties sur les investissements et sur le maintien des salariés», a réagi Djamal Hamdani, représentant CFDT sur le site sidérurgique mosellan qui emploie environ 450 personnes.

«On avait le choix entre ArcelorMittal et Liberty. On avait le choix entre la peste et le choléra, et le moins pire des deux c'était Liberty», a-t-il ajouté. L'intersyndicale (CFDT, CFE-CGC et FO), réunie jeudi matin en comité social et économique, s'était dite favorable à l'offre de reprise du chinois Jingye.

Lors de son rachat en mars de British Steel, en faillite, Jingye n'avait pas pu étendre son acquisition à l'usine mosellane, propriété de British Steel, le ministère de l'Économie n'ayant pas rendu son avis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • CCN le 23.07.2020 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La politesse et l’intelligence des syndicats. Franchement ils méritent la fermeture.....

  • le Mécontent le 23.07.2020 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils a entièrement raison le syndicaliste, beaucoup de promesses et au bout du compte il faudra qu'ayange s'autofinance pour les investissements. Demander à vos collègues au Luxembourg à Dudelange comment ça se passe

  • red taz on le 24.07.2020 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut être et alors vous avez rien compris a ce monde ,c par l'appuie politique que ça passe maintenant.

Les derniers commentaires

  • red taz on le 24.07.2020 18:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    peut être et alors vous avez rien compris a ce monde ,c par l'appuie politique que ça passe maintenant.

  • Jean le 24.07.2020 15:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le repreneur Édouard Martin, après son mandat de parlementaire européen ?!

  • le Mécontent le 23.07.2020 19:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils a entièrement raison le syndicaliste, beaucoup de promesses et au bout du compte il faudra qu'ayange s'autofinance pour les investissements. Demander à vos collègues au Luxembourg à Dudelange comment ça se passe

  • CCN le 23.07.2020 16:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La politesse et l’intelligence des syndicats. Franchement ils méritent la fermeture.....