En Meurthe-et-Moselle

10 décembre 2019 10:10; Act: 10.12.2019 10:14 Print

Il dit s'appeler Mireille Mathieu et blesse le militaire

JARNY - Un quadragénaire a été condamné à 8 mois de prison avec sursis pour avoir donné un coup de tête à un gendarme.

storybild

L'homme a été placé en garde à vue et soumis finalement à un dépistage, révélant un taux de 0,72 mg d’alcool par litre d’air expiré. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Lundi, un Meusien de 44 ans a été condamné à 8 mois de prison avec sursis pour avoir donné un coup de tête et insulté un gendarme. Blessé au nez, le militaire s'est vu délivrer quatre jours d'incapacité totale de travail, reprend Le Républicain Lorrain dans ses colonnes.

Les faits se sont déroulés durant la soirée du 5 décembre dernier, au centre-ville de Jarny. Le quadragénaire sort d'un bar, il traverse la chaussée et manque de se faire écraser par un véhicule... de la gendarmerie.

Insultes et coups

Les trois militaires sortent de la voiture pour procéder au contrôle de l'individu. Visiblement bien alcoolisé, l'homme a dit s'appeler Mireille Mathieu. Alors que les militaires veulent le soumettre à un test d’alcoolémie, le Meusien s'allume un cigarillo, que le militaire le lui retire instantanément. Le piéton réagit en lui assénant un coup de tête. S'en suivent ensuite des insultes.

L'homme a été placé en garde à vue et soumis finalement à un dépistage, révélant un taux de 0,72 mg d’alcool par litre d’air expiré. En plus d'une condamnation à 8 mois de prison avec sursis, le Meusien devra dédommager les trois gendarmes: 500 euros pour la victime et 250 pour les deux autres). Il lui est aussi interdit de fréquenter les débits de boissons. L'homme a déjà été condamné pour conduite sous emprise d'un état alcoolique et outrages.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 10.12.2019 10:54 Report dénoncer ce commentaire

    C'est un violent. Déjà condamné ? Pourquoi lui offrir le sursis alors ? Les gens violents coupables d'agressions physiques doivent être mis un certain temps à l'écart de la société.

  • MausiMaus le 10.12.2019 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec surcis... le merci de la justice..

  • Citoyen 57 le 10.12.2019 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    En janvier 2016 un fameckois est condamné à 6ans de prison ferme pour avoir causé la mort d'un homme de 46 ans et de son fils de huit ans à Fameck en les percutant le 22/12/2014.Sans permis, il roulait ivre à 100kms/h en ville.Probléme une année avant ce délinquant blessait un douanier a Dudelange .Il n avait pas de permis forçait le barrage et s enfuyait sur l autoroute pneus crevés.Arreté par les douaniers et remis en liberté par la justice de l époque.

Les derniers commentaires

  • Fred le 11.12.2019 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Comment voulez vous que les jeunes respectent les forces de l'ordre quand les juges donnent du sursis à ces voyous.

  • Judge Colt le 11.12.2019 09:25 Report dénoncer ce commentaire

    La faute revient à Mireille Mathieu

  • greg le 10.12.2019 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je ne vois en aucun cas stipuler dans la Loi que s allumer un cigarillos était interdit , pourquoi le gendarme l’a empêcher ? Ça n aurait peut être pas dégénéré !!

    • Eric le 11.12.2019 09:49 Report dénoncer ce commentaire

      Il lui a retiré, car fumer avant un contrôle alcoolémie modifie l'exactitude du taux. Et en plus il s'allume un cigare alors qu'on lui demande de souffler pour le test. Pas assez puni à mon sens, mais ça c'est la France...

  • chris le 10.12.2019 20:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le militaire na pas a le toucher sauf pour arrestation, et encore moi s lui arracher son cigario !!! il ce prend pour qui l flic.... il y a d lois n, pour l'un comme pour l'autre !!!!!

  • Citoyen 57 le 10.12.2019 17:47 Report dénoncer ce commentaire

    En janvier 2016 un fameckois est condamné à 6ans de prison ferme pour avoir causé la mort d'un homme de 46 ans et de son fils de huit ans à Fameck en les percutant le 22/12/2014.Sans permis, il roulait ivre à 100kms/h en ville.Probléme une année avant ce délinquant blessait un douanier a Dudelange .Il n avait pas de permis forçait le barrage et s enfuyait sur l autoroute pneus crevés.Arreté par les douaniers et remis en liberté par la justice de l époque.