Face au Coronavirus

03 avril 2020 14:01; Act: 03.04.2020 16:42 Print

Ils impriment des visières en 3D depuis chez eux

ARLON - Grâce à leurs imprimantes 3D, des volontaires fabriquent des visières de protection pour le personnel en première ligne face au Covid-19.

storybild

Ryan Renson et son imprimante 3D travaillent d'arrache-pied pour protéger le personnel soignant face au Covid-19.

Sur ce sujet
Une faute?

Ils se présentent comme des «travailleurs de l'ombre» et leur objectif est plus que louable en cette période de confinement où les protections viennent parfois à manquer «aux premières lignes» pour empêcher la propagation du coronavirus.

Via un groupe Facebook rendu public, ce vendredi, intitulé «Face shield C19 Arlon», une bonne quinzaine de volontaires ont pris l'initiative d'imprimer des «visières maisons» pour protéger le personnel soignant, essentiellement dans le sud de la province belge de Luxembourg.

Les fichiers à disposition

Équipés d'imprimantes 3D, ces bénévoles «turbinent» depuis plusieurs jours déjà pour équiper des infirmières indépendantes, des laboratoires, des crèches, des centres pour handicapés, des maisons de retraite, des services de pompes funèbres, des pompiers ou encore des policiers.

«Nous tenons à rappeler que les visières que nous produisons ne sont pas du matériel officiel médical mais des visières faites "maison" pour aider et protéger le personnel soignant», préviennent les volontaires qui mettent également à disposition leurs fichiers pour gagner en efficacité. «Chaque visière doit être désinfectée avec du gel hydro-alcoolique avant d’être utilisée. Ces visières ne peuvent pas être utilisées dans les salles Covid-19, car ce n’est pas du matériel stérile».

Des retours positifs

Contacté par L'essentiel, ce vendredi après-midi, Ryan Renson, frontalier belge qui s'occupe notamment de la maintenance de chauffage pour la commune de Differdange, s'est lancé dans cette opération depuis une semaine. «On était trois au début, nous voici déjà à quinze. Et on recherche encore des volontaires», nous-a-t-il précisé au téléphone. «Je ne pensais pas, non plus, qu'autant de personnes avaient des imprimantes 3D. On commande les bobines de filament sur Internet et on a besoin de 25-30 g pour une visière. En 30 minutes, tout est imprimé et on essaie de faire tourner un maximum nos imprimantes 3D. Pas 24 heures sur 24, mais presque. On a également la chance de bénéficier du soutien d'un autre groupe Facebook "CoronArlon - Solidarité au personnel Soignant du Sud-Luxembourg", sans qui tout cela ne serait pas possible».

Une fois la structure de la visière imprimée en trois dimensions, il reste encore à trouver le plastique nécessaire pour un maximum de protection. «Pour le moment, on arrive à suivre avec du plastique transparent que l'on utilisait généralement pour les couvertures de reliure», souligne encore Ryan. «On a déjà pu déposer une cinquantaine de visières de protection à l'hôpital d'Arlon et la demande va certainement continuer à augmenter. Sur d'autres groupes Facebook d'imprimeurs 3D, les premiers retours sont déjà positifs».

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Merci de n’oublier personne le 03.04.2020 17:43 Report dénoncer ce commentaire

    Le 28 mars plus de 2700 visieres avaient deja ete produites au luxembourg grace au groupe «3D Print – Let’s fight corona Luxembourg» sur Facebook qui regroupe des particuliers qui printent les visieres en 3D merci donc a tous ces groupes ou qu’ils soient pour leur solidarité.

  • lou le 03.04.2020 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo tout le monde . courage

  • Hazy le 03.04.2020 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'ecole primaire de berbourg fait la même chose, ils en ont déjà imprimé 500. bravo

Les derniers commentaires

  • lynn le 04.04.2020 22:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @fred Contactez par FB : 3DPrint - Let’s fight corona Luxembourg. Ils vous diront. Mon fils imprime aussi pour eux les visières. Ils sont super sympa.

  • lynn le 04.04.2020 22:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Attention aux visières mal conçues. Certaines sont dangereuses et laissent de vilaines coupures. Celles de 3D print-let’s fight corona luxembourg sont de très bonne qualité et contrôlées. L’impression est plus longue mais le résultat est superbe. Il a fallu plusieurs tests pour avoir quelque chose de bien. Merci à toutes ses personnes qui investissent leur temps pour une noble cause.

  • Bouze le 04.04.2020 18:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Y a aussi moyen d’en fabriquer en plexiglas, quelqu’un aurait les dimensions?

  • Heu c est normal docteur le 04.04.2020 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Et pendant ce temps on peut entendre sur une radio belge, le fils d un pharmacien qui prend la voiture de son père qui a des autorisations pour aller voir sa copine. Comme quoi les plus sérieux et respectueux ne sont pas toujours ceux qu on croit. Et le plus étonnant est qu une radio francophone relativement bien écoutée relais ce message. Et on était pas le premier avril.

  • petite plume le 03.04.2020 21:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il y a un petit jeune à Ecouviez qui en fait aussi .