En province de Luxembourg

08 novembre 2018 16:44; Act: 08.11.2018 18:03 Print

Invité à retrouver un job après... son décès

LIBRAMONT - Déjà touchée par le décès de leur fils de 19 ans, une famille originaire de la province de Luxembourg a souffert du manque d'humanité d'une administration.

Sur ce sujet

Les faits ont eu lieu à une vingtaine de kilomètres de la frontière luxembourgeoise, dans le petit village de Tillet, situé dans la commune belge de Sainte-Ode, en province de Luxembourg. Selon la DH qui rapporte cette histoire dans son édition de ce jeudi, des parents qui venaient de perdre leurs fils, victime d'un cancer, ont reçu une lettre officielle de l'Office wallon de la formation professionnelle et de l’emploi (Forem), invitant leur garçon de 19 ans à rechercher un emploi.

Dans ce courrier daté du 30 octobre 2018, il est bel et bien stipulé que le jeune homme a été radié de son inscription de demandeur d'emploi en raison de son décès... Deux lignes plus bas, le Forem l'invite toutefois à se réinscrire dès qu'il est à nouveau disponible, pour entrer dans un parcours de recherche d'emploi. «Cette administration a manqué d'humanité et personne ne s'est excusé au téléphone quand on les a contactés», regrette le père, qui a rendu publique cette affaire pour qu'une telle situation ne se reproduise plus.

(fl/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • fred le 08.11.2018 18:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est malheureusement assez symptomatique de l'époque dans laquelle on vit, totalement déshumanisé. Au risque de passer pour un vieux con, c'était mieux avant, j'ai 52 ans et je plains les générations à venir.

  • Cricri le 08.11.2018 19:25 Report dénoncer ce commentaire

    C'est bien ce que beaucoup dénoncent, LE SYSTÈME. Le système est inhumain. A quand l'éveil ?

  • MarcC le 08.11.2018 18:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les administrations d’état suivent des règles bien précises et le côté humanitaire n’existe pas et ceux qui sont humains dans les administrations sont bien souvent réprimandées.

Les derniers commentaires

  • patience le 09.11.2018 18:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jean Merci je suis de votre avis

  • jean le 09.11.2018 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Moi je suis toujours impressionné que même dans ce genre de situation dramatique, les gens pensent a publié de genre de désagrément sur les réseaux sociaux dans l'espoir de faire le buzz auprès des medias........Pourquoi ne pas avoir simplement reglé cela avec Forem ? sont ils plus heureux maintenant d'avoir exposé cette situation au yeux et critiques de tous?

  • Helmutheimat le 09.11.2018 12:23 Report dénoncer ce commentaire

    Ce sont des lettres type qui sont envoyées et effectivement personne ne fait attention à ce qui est posté ce qui a pour effet d'arriver à ce genre de cas extrême et navrant. Navrant de voir effectivement des administrations déshumanisées où l'on en a rien à foutre de vous. Vous êtes tout simplement devenus "quelconque".

  • GG57 le 09.11.2018 12:16 Report dénoncer ce commentaire

    Ça marche aussi dans le sens inverse.... Les gens qui continuent à toucher des alloc's et diverses aides pour tel parent alors qu'il est décédé depuis des années... Ça aussi ça devrait être contrôlé!

  • blabla le 09.11.2018 10:35 Report dénoncer ce commentaire

    comme dit cricri,tout le monde se plaint,mais on continu a soutenir se système débile.argent ,productivité,ca nous tue a petit feu.mais tant que l'homme aura se besoin de possession ,rien ne changera.alors pour ce qui est de l'humanité entre homme,il suffit de sortir 10 minutes de chez soi pour voir a quel point on en est arrivé au niveau relationnel dans notre monde "parfait ".